Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 11:38

La rentrée littéraire 2012 bat son plein, avec, comme chaque année, de très nombreuses tentations pour les lecteurs enthousiastes que nous sommes! Première lecture pour moi, et première réussite! Ce que cache ton nom, qui sortira le 26 septembre, ne devrait pas passer inaperçu.

 

L'histoire :

 

Deux personnages que tout oppose et qui n'auraient sans doute, jamais dû se rencontrer, vont voir leur deux destins liés... Lui, c'est Julian, un vieux monsieur, rescapé du camp de concentration de Mauthausen. Il a consacré toute sa vie à traquer les anciens criminels nazis. Lorsque son vieil ami Salva lui envoie une lettre accompagnée d'un cliché, il saute dans l'avion pour accomplir cette mission qui sera sans doute sa dernière : enquêter sur Karin et Fredrick Christensen, un couple de retraités qui semblent bien sous tous rapports mais qui pourraient être d'anciens criminels nazis.

Elle, c'est Sandra, une jeune femme un peu paumée. Enceinte, elle n'est pas sûre d'aimer le père de son enfant, et s'est réfugiée dans la maison de sa soeur pour réfléchir. Un jour, sur la plage, elle fait un malaise. Un couple de personnes âgées va lui venir en aide, et la ramener chez elle. Très vite, trop peut-être, une amitié naît entre eux. Fredrik et Karin proposent même à la jeune femme de venir s'installer dans leur villa. En échange d'une rémunération, elle pourrait servir de dame de compagnie à la vieille dame.

Sandra ignore bien sûr dans quel endroit elle vient de mettre les pieds... et c'est sa rencontre avec Julian qui va peu à peu lui ouvrir les yeux, et lui faire prendre conscience du danger qu'elle court...

 

http://www.zonelivre.fr/blog/wp-content/uploads/_livres/book_a_d/ce_que_cache_ton_nom.jpg

 

Ce qui m'a donné envie de lire ce roman est bien évidemment son thème : tout ce qui est lié aux camps de concentration et à la seconde guerre mondiale me passionne. Par contre, les livres évoquant le devenir des anciens criminels nazis sont plutôt rares, et j'ai particulièrement apprécié que cela soit abordé sous cet angle. Et c'est d'autant plus intéressant que le couple Christensen est décrit selon deux points de vue totalement opposés, tout au moins au début du roman. Pour Sandra, il s'agit de vieilles personnes adorables, qui jouent en quelque sorte le rôle de grands-parents pour elle. Ils sont aux petits soins avec la jeune femme... Pour Julian, ce sont des monstres qui ont infligé les pires sévices et assassiné de pauvres innocents.

Julian et Sandra sont deux personnages très attachants. Le premier, parce qu'il ne renonce pas, qu'il a beaucoup souffert de son expérience des camps et qu'il est prêt à tout pour que ses anciens bourreaux soient punis. La seconde, parce qu'elle est un peu naïve, mais aussi parce qu'elle est enceinte et semble très fragile. L'alternance entre les deux voix donne un bon rythme au roman, mais donne aussi souvent deux éclairages différents sur un même événements, sans pourtant être répétitif.

Il y a également quelques passages qui tiennent bien en haleine, parce que Fredrick et Karin n'ont bien évidemment pas totalement tourné le dos à leur vie d'autrefois.

 

Bref, un très bon roman que j'ai beaucoup apprécié!

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 21:28

La lecture du dimanche

 

Eh oui, voilà bien longtemps que nous n'avions pas fait de lecture du dimanche...  Quoi de mieux qu'un dimanche ensoleillé de juillet ( on ne l'attendait plus... ) pour vous proposer une petite lecture commune avec ma copine Stephie? J'avais déjà commencé la lecture de ce roman, lorsqu'elle m'a proposé que nous le lisions ensemble, ce que j'ai accepté avec grand plaisir.

 

L'histoire :

 

Rebecca a traversé l'Atlantique pour aller assister au mariage de sa cousine Sarah avec le bel Adrian... A l'approche de la cérémonie, elle ne se sent pas vraiment à l'aise, sans doute, parce qu'au premier regard, elle a craqué sur le futur mari de sa cousine. Les préparatifs lui pèsent, sa tante contrôle tout et met la pression à tout le monde. Le grand moment arrive enfin, mais alors qu'elle s'avance jusqu'à l'autel, Sarah prend soudainement la fuite... Elle quitte l'église, et saute dans sa voiture, bientôt rejointe par Rebecca et pas leur grand-mère, Lavinia. Que fuit-elle? De quoi a-t-elle peur? Rebecca ne va pas tarder à le comprendre...

 

http://cdn-public.ladmedia.fr/var/public/storage/images/news/les-bons-plans-et-la-soiree-tele-du-mercredi-11-juillet-2012-275577/la-trace-christine-feret-fleury-black-moon-14-25-275589/2913787-1-fre-FR/La-trace-Christine-Feret-Fleury-Black-Moon.-14-25_portrait_w674.jpg

 

Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu un roman de la collection Black Moon destinée plutôt aux adolescentes et aux jeunes adultes mais qui m'a toujours beaucoup plu. La couverture et le résumé de La trace ont suffit à aiguiser ma curiosité. Tout d'abord, j'ai apprécié la construction du roman qui alterne trois points de vue différents : celui de Rebecca, celui de Sarah et celui d'un homme qui semble en vouloir énormément à Sarah au point de vouloir la tuer... Cet homme fait référence à des histoires de sorcellerie, Sarah serait la dernière descendante d'une famille de sorcière... Malheureusement, cet aspect du roman n'est que trop peu développé ensuite. J'aurais aimé que l'auteur approfondisse cette idée fort alléchante! J'ai apprécié également la course poursuite entre les trois femmes et celui qui les suit, même si certains passages sont cousus de fils blancs... une course poursuite à travers les Etats-Unis que j'aurais aimé voir davantage décrits aussi.

 

Bref, une lecture plaisante (idéale pour un mois de juillet à la plage au coin du feu ) mais trop rapide à mon goût... J'aurais aimé que certains aspects soient davantages développés, que l'auteur aille au fond des choses. Inversement, certains détails m'ont semble superflus, notamment l'histoire d'amour de Lavinia... Je n'ai pas trop compris quel en était l'intéret... Néanmoins, je suis persuadée que ce roman saura trouver ses lectrices chez les plus jeunes à qui il est destiné. C'est indéniable : je vieillis!

 

Qu'en a pensé Stephie?

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 08:25

Après la lecture de Prédation, j'ai eu envie de changer radicalement de registre et de me replonger dans un roman asiatique. J'avais celui-ci dans ma PAL depuis très longtemps, repéré sur un blog, et dont le titre m'a aussitôt interpellée.

 

L'histoire :

 

Sakutaro et Aki sont deux jeunes lycéens qui se connaissent depuis quelques années maintenant. Peu à peu, leur attachement évolue, l'amitié se transforme en amour : ils se cherchent, se découvrent, ils s'aiment, tout simplement. Des adolescents comme les autres... ou presque. Aki tombe malade, et c'est grave. Si grave qu'elle va en mourir et laisser Sakutaro seul, perdu, anéanti... mais assez fort pour accomplir un ultime acte d'amour.

 

http://storage.canalblog.com/75/69/552745/55420585.gif

 

Pas de suspense dans ce roman : le premier chapitre se déroule quelques jours après la mort d'Aki alors que Sakutaro et les parents de la jeune fille se sont envolés pour l'Australie afin d'y disperser ses cendres. L'intérêt du roman n'est donc pas de savoir si Aki va guérir ou pas. Grâce à un retour en arrière, Kyoichi Katayama nous montre toute la fraîcheur des amours naissantes entre deux adolescents. Deux adolescents encore naïfs qui vont être confrontés plus vite que prévu au triste sort que peut parfois réserver la vie. Deux adolescents qui vont grandir et souffrir trop vite. J'ai eu très peur dans les premiers chapitres que l'on ne tombe dans un pathos trop larmoyant, mais non, tout y est dit avec beaucoup de pudeur, beaucoup de douceur... C'est une lecture difficile qui m'a beaucoup remuée, sans doute plus qu'elle ne l'aurait dû, mais c'est aussi et surtout un très beau roman, plein de poésie qui nous rappelle à quel point la vie est fragile et précieuse...

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 11:54

Après quelques mois bien sombres et des épreuves qui m'ont ôté jusqu'à l'envie de lire, je profite de l'arrivée des vacances pour tenter de reprendre plaisir à ouvrir un livre et redonner vie à ce blog depuis trop longtemps abandonné... Rien de tel pour cela qu'un thriller bien glauque...

 

http://img.over-blog.com/184x300/3/96/78/85/predation.jpg

L'histoire : Un homme se tire une balle au beau milieu d'un supermarché. A la main, une valise contenant une belle somme d'argent. Un autre homme est retrouvé nu, le bras arraché par une explosion au milieu d'un terrain vague. Deux affaires qui semblent différentes... mais ont un point commun : un tatouage étrange se trouve sur le ventre de ces deux hommes : un idéogramme chinois. Rufus va avoir à résoudre une affaire bien complexe, d'autant que très vite, il fait le lien avec d'étranges affaires de disparitions. Des couples récemment mariés disparaissent les uns après les autres.. Rufus a mis le doigt sur une organisation machiavélique qui dépasse de loin ce que l'on peut imaginer, et cette enquête risque de l'entraîner en enfer...

 

Je ne connaissais pas ce couple d'auteur, et je suis ravie que l'on m'ait offert ce livre! Un bon thriller, comme je les aime! D'abord, une construction bien ficelée qui alterne différents points de vue : celui de l'enquête bien sûr mais aussi celui de l'une des victimes enlevées : Andreas. Ce dernier est drogué et enfermé dans une cellule qui semble sans issue et dont la couleur change. Son geôlier communique avec lui par le biais d'une trappe qui se trouve au plafond. On ne découvre que peu à peu les raisons pour lesquelles Andreas est détenu ainsi... Le sadisme de celui qui se fait appeler Kurtz semble sans limite, et si il n'y a pas vraiment de scènes sanglantes dans ce roman, le suspense est bien souvent à son comble... J'ai aimé être tenue en haleine, frémir en me demandant comment tout cela allait se terminer, et aller de découvertes en découvertes sur les intentions et l'identité de Kurtz. J'ai aimé aussi la personnalité de l'enquêteur : Rufus est un être tourmenté, en proie à un chagrin d'amour, et se réfugiant parfois dans l'alcool. Cliché certes, mais efficace! Seul bémol? La scène finale qui m'a embrouillée... Je n'ai pas vraiment compris ce nouveau rôle donné à l'un des personnages (très) secondaires du roman. Si quelqu'un peut m'éclairer...

 

A très vite, je l'espère, pour une nouvelle lecture!

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 06:16

"Croyez-vous aux fantômes?" Telle est l'accroche que l'on peut lire sur la première de couverture. Une accroche qui a bien joué son rôle, puisque j'ai été très intriguée par ce livre, d'autant plus quand j'ai su qu'un film allait sortir au cinéma! C'est donc avec curiosité que j'ai ouvert ce livre...

 

L'histoire :

 

C'est la veille de Noël. Arthur réveillonne avec son épouse et les enfants de celles-ci. Autour de la cheminée, chacun à leur tour, ils racontent une histoire. Mais lorsqu'Edmund lui demande de raconter une histoire de fantôme, Arthur se ferme. Cela réveille en lui un souvenir ancien... Notaire de profession, Arthur fut envoyé un jour à Crythin Gifford pour régler les affaires d'une certaine Alice Drablow. L'homme devait assister aux funérailles avant de se rendre dans le manoir de la vieille femme pour trier ses papiers. Sans famille, Alice Drablow vivait isolée dans son manoir auquel on ne peut accéder que lorsque la marée est basse. Dès son arrivée dans la petite commune, Arthur sent que les gens sont mal à l'aise lorsqu'il évoque les raisons pour lesquelles il est là. A l'enterrement, il n'y a personne... si ce n'est une étrange femme vêtue de noir, à l'air malade...

 

http://glowmoonlight.unblog.fr/files/2012/02/La-dame-en-noir.jpg

 

L'introduction ne m'a pas vraiment convaincue : cette scène au coin du feu où les personnages se racontent des histoires qui font peur m'a semblé trop cliché et éloignée d'une ambiance de veillée de Noël. Mais dès que l'on est entré dans le vif du sujet, j'ai immédiatemment adhéré à l'histoire. Je n'ai pu m'empêcher de faire un parallèle avec Dracula, lors de l'arrivée de Jonathan Harker dans les Carpathes. Mêmes réactions des habitants ici, même ambiance pesante et inquiétante, sans oublier les raisons qui amènent Arthur en ces lieux... Cette comparaison m'a bien évidemment enchantée! Et je me suis laissée porter par ce récit fantastique au charme désuet... Arthur est un personage sympathique et attachant et le récit à la première personne lui apporte toute crédibilité. Et le personnage de la dame en noir n'est pas en reste... J'ai beaucoup aimé le mystère qui plane autour d'elle et qui se lève peu à peu au fil de la lecture.

 

Une lecture très agréable donc, qui m'a donné envie de voir le film!

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 18:42

La lecture du dimanche

 

Qui dit vacances dit plus de temps pour lire, et donc envie d'une petite lecture du dimanche avec Stephie. Et fidèles à nos habitudes, c'est un thriller que nous avons choisi de lire ensemble. Je ne connaissais pas Sara Gran, mais quand Stephie m'a proposé ce titre, j'ai été convaincue aussitôt par le résumé.

 

http://img.over-blog.com/300x495/3/14/78/55/romans--suite-/viensplus-pres.jpg

 

L'histoire : Amanda file le parfait amour avec son époux Ed. Tout semble lui sourire. Pourtant, peu à peu, le mal semble s'insinuer en elle, insidieusement. Tout commence par un dossier qu'elle remet à son patron, fruit d'un travail long et acharné : son supérieur y découvre des messages injurieux... Quelqu'un lui aurait joué un mauvais tour? Ou Amanda  a-t-elle elle-même écrit ce message, de manière inconsciente? Un événement anodin, mais peu à peu, les événements étranges se multiplient, Amanda cherche volontairement à se disputer avec son mari, elle fait des choses de plus en plus étranges. Et puis, il y a ce bruit dans leur appartement : "toc toc toc" et ces rêves dans lesquelles apparaît une magnifique jeune femme : Naama, en qui elle reconnaît Pansy, l'amie imaginaire de son enfance. Amanda est-elle en train de devenir folle? Est-elle possédée?

 

Bon, je n'ai pas trouvé ça transcendant, ce n'est pas forcément bien écrit ni très crédible, surtout en ce qui concerne le personnage de Pansy - Naama... Mais alors j'ai vraiment flippé en lisant ce roman. Autant, je peux enchaîner des pages et des pages de serial killer qui font subir les pires tortures à leurs victimes, autant lorsque l'on aborde démon et possession, là, je flippe pour de vrai! La première de couverture m'a aussitôt fait penser à L'exorciste, un film que j'ai vu plus jeune mais que je suis toujours incapable de regarder une nouvelle fois... En fait ce genre de lecture me stresse plus qu'autre chose...  Heureusement que ce livre n'est pas très long et qu'il se lit assez rapidement, les chapitres étant relativement courts...

 

Une lecture particulière donc, à réserver aux amateurs du genre...

Qu'en a pensé Stéphie?

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 10:04

Rien de tel qu'un excellent thriller pour bien commencer les vacances, et pour redonner vie à ce blog depuis trop longtemps endormi... Ce livre m'a été gentiment envoyé par Babelio et les éditions des Deux Terres que je remercie chaleureusement pour cette chouette découverte.

 

L'histoire :

 

Steven et Emma sont dans leur maison secondaire pour prendre un peu de bon temps avec leurs amis, le temps d'un weekend. Lorsque deux individus pénètrent dans la maison, Steven tente aussitôt de joindre la police, mais n'a le temps de prononcer que deux mots : "C'est...". Steven et Emma sont abattus froidement par deux tueurs à gages. Leur amie, Michelle, alertée, tente de tirer sur l'un des deux hommes, avant de prendre la fuite complètement paniquée, pour se réfugier dans la forêt environnante. Pendant ce temps, la police fait des recherches pour localiser l'appel et décide d'envoyer l'inspecteur Brynn McKenzie sur les lieux... Lorsque Brynn arrive sur les lieux, les meurtriers s'y trouvent toujours, cherchant à retrouver Michelle, devenue un témoin gênant, pour l'éliminer. Brynn devient alors à son tour, un témoin à supprimer... Une longue course-poursuite s'engage entre les deux jeunes femmes et les deux meurtriers prêts à tout...

 

http://media.paperblog.fr/i/506/5063872/jeffrey-deaver-instinct-survie-L-7YBsRf.png

 

Quel roman, amis lecteurs, quel roman!! J'ai été embarquée dans cette histoire dès les premières pages et je l'ai lu, le souffle presque coupé. Un suspense incroyable tient le lecteur en haleine et l'auteur a la merveilleuse idée, chaque fois, de nous induire en erreur, nous menant ainsi de rebondissements en rebondissements. Les jeunes femmes sont traquées dans un univers hostile, blessées et privées de tout moyen de communication avec l'extérieur. On ne peut s'empêcher de trembler pour elles, car même si Brynn est douée d'une intelligence hors du commun, les meurtriers sont plus malins qu'il n'y paraît, et surtout, ils font preuve d'une détermination sans pareil.

 

Ma seule déception? Les 100 dernières pages, dans lesquelles l'auteur propose un ultime retournement de situation, et non des moindres. Je n'y ai pas vraiment adhéré, et j'ai trouvé que ces 100 pages étaient en trop. Mais tout le début est tellement génial que cela n'a pas suffit à changer mon avis sur ce roman. L'auteur, que je ne connaissais pas, a déjà écrit de nombreux thrillers et je pense que je ne vais pas tarder à lire d'autres titres! CONVAINCUE!

7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 19:32

C'est Stéphie, cette vile tentatrice, qui a été la première à me parler de ce livre alors que nous arpentions les rayons d'une grande librairie parisienne...  J'avais déjà les bras bien chargés mais heureusement il restait un peu de place dans un coin de ma tête pour garder ce titre en mémoire, et grand bien m'en a pris!

 

L'histoire :

 

Méto vit, avec soixante-trois autres jeunes garçons, dans une grande maison. Chacun vit avec la crainte de voir arriver le jour où son lit craquera... ce sera alors le signe qu'il est devenu trop grand et qu'il doit quitter la maison. Oui, mais pour aller où? Personne ne le sait, le secret est bien gardé, et ce ne sont pas les César - qui sont les gardes de la maison - qui vont leur faire des révélations. Les règles sont strictes, les punitions atroces ( Méto a déjà testé plusieurs fois le Frigo ), et des événements étranges et inquiétants se déroulent : comme cette obligation de fermer les yeux dès qu'une étrange alarme retentit... Méto qui ne supporte plus cette situation va tenter d'y voir plus clair...

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/4/8/8/9782748506884.jpg

 

Les premiers chapitres m'ont laissée un peu perplexe, il faut bien le reconnaître. Je ne voyais pas vraiment où l'auteur voulait en venir, j'étais un peu perdue dans cet univers étrange... Cela s'explique sans doute par le fait qu'il s'agisse d'une trilogie et qu'il était donc nécessaire de mettre tous les éléments en place, sans trop en dévoiler cependant, afin de conserver le suspense. Et justement, une fois ces premiers chapitres lus, le suspense ne fait qu'aller crescendo... et on entre totalement dans l'histoire aux côtés de Méto, le narrateur - personnage! Ce dernier ignore encore beaucoup de choses et nous mène de découverte en découverte, levant le voile sur ce qui pouvait sembler mystérieux au début. Pourquoi sont-ils enfermés dans cette maison, et surtout qu'y-a-t-il après? Où sont donc partis tous leurs anciens camarades? Méto devra affronter de nombreux obstacles pour obtenir un début de réponse à ces questions, d'autant que certains de ses amis semblent être des traîtres prêts à moucharder aux César!

 

Une lecture rythmée et passionnante donc! J'ai refermé ce livre avec une seule envie : ouvrir le second tome! J'ai hâte!

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 20:43

J'ai lu pas mal de littérature de jeunesse ces dernières semaines, mais je n'ai pas vraiment trouvé le temps de venir vous en parler. Mais cela va venir... J'ai choisi aujourd'hui de vous parler de ce livre, parce que cette lecture m'a particulièrement touchée...

 

L'histoire : Shosha est lycéenne. Comme beaucoup de jeunes filles de son âge, elle est en rebellion, elle est révoltée et s'emporte facilement. Contre ses parents tout d'abord, et surtout sa mère qui ne l'a jamais désirée et qui l'a toujours considérée comme un accident. Contre l'école aussi, et notamment sa prof de philo qui semble lui en vouloir... Elle a l'impression que rien ne lui sourit dans la vie, qu'elle rate tout ce qu'elle entreprend. Et puis, il y a ce secret de famille autour de son oncle Yan qui s'est pendu quelques années auparavant... Son fantôme resurgit lorsque Shosha et sa famille viennent s'installer dans la maison où il s'est donné la mort. La jeune fille va alors vouloir comprendre pourquoi on ne lui a jamais vraiment expliqué ce qui s'était passé....

 

http://1.bp.blogspot.com/-DjAMYQGqujM/TxXo0b_f1cI/AAAAAAAABBI/iTiIB5Q20rM/s1600/Je-renaitrai-de-vos-cendres.JPG

 

Je renaîtrai de vos cendres est le journal intime de Shosha : un journal intime un peu particulier puisqu'il est écrit sous forme de chapitres, chacun précédé d'une ou deux citations de grands auteurs et suivi d'un poème écrit par la jeune fille. Cette présentation originale m'a aussitôt emballée parce qu'elle donne une bonne dynamique au livre, un rythme de lecture assez soutenu qui reflète bien le caractère en feu de son auteur. Sa colère fuse de partout, Shosha en veut à tout le monde, Shosha en veut à la vie.

 

J'avoue que le début m'a semblé un peu cliché... une adolescente révoltée, quoi de plus normal finalement? Mais plus on avance, plus on entrevoit quelles sont les raisons de son mal-être. Et là, j'avoue avoir été totalement subjuguée par cette quête des origines. Savoir d'où l'on vient, qui l'on est est d'autant plus difficile lorsque la famille fait obstacle et vous cache l'essentiel : des origines juives et un passé douloureux que l'on a préféré enterré mais qui sera nécessaire à la jeune fille pour grandir et avancer.

 

J'ai été très touchée par Shosha et par ses découvertes, sans doute parce que cette période de l'histoire m'intéresse énormément, mais aussi parce qu'on cache encore bien trop souvent aujourd'hui certains aspects du passé qu'il faudrait pourtant révéler au grand jour. Je terminerai avec cette citation de Primo Levi qui illustre très bien cette idée :

 

" Il nous est de plus en plus difficile de parler avec les jeunes. Cela nous apparaît comme un devoir, et, en même temps, comme un risque : le risque de leur apparaître anachroniques, de ne pas être écoutés. Il faut que nous le soyons."

 

Une très jolie découverte donc, que je vous recommande vivement!

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 19:00

La lecture du dimanche

 

Me voici de retour pour une nouvelle lecture du dimanche... Une fois de plus, j'ai fait confiance à Stéphie qui m'a proposé de découvrir cet auteur avec ce titre qui se trouvait sur sa PAL. Un thriller au résumé alléchant, il n'en fallait guère plus pour me convaincre!

 

Benoît est flic. Son seul défaut est sans doute d'aimer un peu trop les femmes... Il ne sait pas leur résister et trompe allégrement son épouse depuis des années... Lorsqu'il rencontre Lydia, il n'hésite pas une seconde à la suivre chez elle. Elle est jeune, elle est belle, il est séduit. Mais lorsqu'il se réveille, tout s'effondre... Il est enfermé dans une cage au fond d'une cave. Il a froid, il a faim, il ne comprend pas... Lydia lui a, en fait, tendu un piège, elle le connaît, le suit depuis des mois, et elle lui en veut. A mort... et elle est bien décidée à le faire souffrir très lentement....

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwDkH9kQIdhEjVjZT-rrZ7esJT0jZr6AFb_XpH4geeaSebVv-vzu7YLPfcVw

 

J'étais très emballée en commençant ce roman, car il faut bien avouer que c'est très intriguant... Un homme victime d'une femme, ce n'est pas très courant, et on se prend vite au jeu, d'autant que Lydia est plutôt charmante et qu'elle ne laisse pas notre coureur de jupon indifférent. Charmante et perverse, puisqu'elle joue avec sa victime, fait durer le plaisir, le laissant sombrer tout doucement dans une lente agonie... Un vrai bras de fer psychologique et physique se joue entre les personnages. J'étais curieuse également de connaître les motivations de la jeune femme, car il est évident, dès le début qu'elle n'a pas choisi sa victime au hasard. Il est évident également que Ben n'est pas celui qu'elle croit....

 

Pourtant, après un début très prometteur, la tension est un peu retombée comme un soufflé... en effet difficile de maintenir l'attention du lecteur sur près de 300 pages alors qu'il ne se passe pas grand-chose. Ben est enfermé dans sa cage ce qui limite les possibilités d'actions... J'ai donc vite trouvé que l'on tournait en rond... Heureusement, les derniers chapitres ont de nouveau aiguisé ma curiosité...

 

Une lecture sympathique donc, mais qui manque un peu de rythme... Voyons ce qu'en a pensé Stéphie ...

Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article