Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 06:05

Cette fois, les vacances touchent bel et bien à leur fin... Histoire de me remettre tout doucement dans le bain, j'ai choisi de lire un petit récit d'adolescence au thème, malheureusement, bien trop d'actualité : la drogue.

 

Silence.jpg

 

L'histoire :

 

Lorsque Jules reprend conscience, il est sur un lit d'hôpital : il souffre de migraines atroces et de vertiges incontrôlables. "Vous avez subi un traumatisme acoustique grave. Vous êtes restés dans le coma pendant plusieurs jours. Vous avez perdu l'audition." Telles sont les phrases qu'il parvient à lire entre deux vertiges, griffonnées sur une feuille par les médecins. Trois phrases qui lui font prendre conscience qu'il est condamné à vivre dans le silence jusqu'à la fin de ses jours. Lui qui aimait tant la musique... Mais que s'est-il passé? Tout commence par un banal mensonge : les parents de Jules pensent qu'il dort chez Alf et inversement. Une excuse presque banale pour faire le mur...  Les garçons rejoignent leurs amis dans une fête foraine, et se retrouvent de fil en aiguille dans une rave party. Là, Jules, pour impressionner sa petite amie Camille, décide de "jouer au grand" et avale deux cachets d'ecstasy. Ensuite, c'est le trou noir. Et puis le silence, ce silence obsédant avec lequel il va falloir apprendre à vivre...

 

Aborder le thème de la drogue dans un roman pour la jeunesse est toujours délicat : soit on sombre dans un récit moralisateur et culpabilisateur, soit on s'approche dangereusement de ce qui pourrait s'apparenter à une apologie. Benoît Séverac a su éviter ces deux écueils et nous offre un récit simple, touchant, et qui sonne terriblement juste. Je l'ai dévoré, d'une seule traite, avec parfois les larmes au bord des yeux. Parce que Jules est un ado comme les autres, et que tout ado un jour prend une décision qui n'est pas la bonne. Parfois sans conséquence, parfois avec des conséquences irréversibles. Et c'est ce point de non-retour qui fait le plus mal, je pense, parce que ça tient à si peu de choses... C'est un livre touchant parce qu'il est vrai tout simplement. 

 

Mais je crois que ce que j'ai apprécié par-dessus tout, c'est cette symbolique du silence au-delà de la surdité : parler ou se taire? Car si Jules se trouve dans cet état, c'est parce que la drogue qui lui a été vendue était coupée avec des produits dangereux, et pour un jeune garçon de quinze ans, c'est un véritable dilemme : parler et dénoncer les copains? Ou se taire et mettre en danger d'autres vies? L'amitié à cet âge est sans doute l'une des valeurs les plus importantes, et puis avec son handicap, Jules a peur que ses amis ne s'éloignent de lui...

 

Un très beau roman, donc, sur un sujet sensible, mais d'actualité... Une histoire que je ne manquerai pas de conseiller à mes élèves! 

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:43

La lecture du dimanche

 

Sauf qu'on est lundi... mais c'est pareil, non? Au mois de mars, je vous parlais du Livre sans nom, ce livre absolument improbable et complétement déjanté... La folie entraînant la folie, notre anonyme auteur ( dont l'identité a suscité de nombreuses suppositions ) a remis le couvert avec un second volume de la même veine...

 

L'histoire :

 

Ben oui, ça parle de quoi ton livre? Euh comment dire, il y a des vampires très méchants ( oui, notre anonyme auteur s'est laissé entraîner par cette mode du vampire à toutes les sauces... sauf que sa sauce à lui est particulièrement relevée, voyez, du genre pimentée qui vous arrache la gueule - et ce dans tous les sens du terme... ). Des vampires très méchants donc, une pierre appelée Oeil de la lune qui a des pouvoirs guérisseurs, et que tout le monde s'arrache, à commencer par la momie ressuscitée à qui on l'a volée ( ça va, vous suivez? ), un tueur en série : le fameux Bourbon Kid, qui, dès qu'il a bu un verre de whisky massacre tout ce qui bouge, des barsmal famés où on se fait découper la tronche en rondelles à coup de ventilateur. Bref, c'est le bordel à Santa Mondega, et pas la peine de compter sur les flics pour régler le problème... Vampire, violeur, ou loup-garou, ils sont tous ripoux...

 

Rien que ça? Non, j'en oublie sans doute! Enfin, dans tout ce bordel, il y a quand même une histoire, et tout commence un soir d'Halloween, dix-huit ans auparavant... La pauvre Beth, malmenée par les filles du lycée et honteuse de son déguisement préfère fuir. Elle rencontre alors J.D, le beau gosse du lycée déguisé lui aussi sur le thème du magicien d'Oz... Ils flirtent un peu, mais le beau JD doit aller rechercher son frère Casper ( ya qu'Anonyme pour donner un nom pareil à son gentil fantôme personnage ). Il promet à Beth de revenir. Seulement, quand il rentre à la maison, il découvre que sa mère a été attaquée par un vampire... Un horrible bain de sang qui va donner naissance au Bourbon Kid...

 

Je pense que vous avez compris : L'oeil de la lune est encore plus déjanté que Le livre sans nom... Plus de sang, plus d'actions démentes, plus de cervelles et même des blasphèmes "Sainte Marie Merde Dieu". Ya pas à dire, ça décoiffe! Et on en redemande! En fait, je crois qu'il n'y a pas vraiment de mots pour décrire ce livre... Je pourrais dire que c'est une tuerie, mais je l'avais déjà faite pour Le livre sans nom. Alors quoi? Une bombe?

 

On découvre la véritable histoire du Bourbon Kid, l'origine de sa méchanceté ( doux euphémisme ) et de son addiction au bourbon, et il en deviendrait presque un personnage sympathique, tiens! Au rang des personnages sympathiques, on retrouve aussi Dante et Kacy, toujours aussi forts pour se fourrer dans les pires situations...

 

Bref, si vous avez aimé Le livre sans nom, vous adorerez L'oeil de la Lune!!!!

L'avis de Stephie dans la journée!

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:05

A l'approche de la rentrée, il n'y a pas que les élèves qui révisent ( ou pas d'ailleurs... ). En pleine préparation de mes cours, je me suis plongée dans ces deux tomes de Questions/ Réponses publiés chez Nathan : l'un sur le Moyen-Âge, grand pole du programme de 5è et l'autre sur la Seconde Guerre mondiale que l'on étudie en classe de 3è.

 

 

Le Moyen-Âge est un période historique très longue, puisqu'elle a duré 1000 ans, de 500 à 1500. Il a donc de multiples facettes, puisqu'il a connu de très nombreuses évolutions.

 

De grands thèmes, qui vont de paire avec cette période sont bien évidemment abordés dans ce livre :

- les chevaliers, bien sûr,

- les différents rois de France qui se sont succédé et leur véritable pouvoir à l'époque : difficile d'étendre son autorité sur un grand territoire lorsqu'on ne voyage qu'à pieds ou à cheval! Le rôle des seigneurs a donc aussi toute son importance...

- la construction des châteaux et des cathédrales dont on s'étonne encore aujourd'hui quand on connaît les moyens de l'époque!

 

Des thèmes plus anecdotiques, mais non moins intéressants pour nos jeunes lecteurs sont également abordés, comme la vie des enfants à cette époque, ou encore la nourriture

 

 

 

 

La Seconde Guerre mondiale concerne une période historique beaucoup plus courte, de 1939 à 1945, mais tout aussi riche et passionnante.

 

On apprend ainsi dans ce livre quelles sont les différentes causes de cette guerre, mais la manière étrange dont elle s'est déroulée pour les Français : la drôle de guerre suivie rapidement de la signature de l'Armistice qui coupe le pays en deux zones : la zone occupée et la zone libre.

 

Là encore de grand thèmes sont abordés comme :

- la résistance et son organisation

- Hitler et sa volonté d'exterminer les Juifs

- Le débarquement

 

Sans oublier l'utilisation de la bombe atomique contre le Japon.

 

 

 

 

J'ai lu avec beaucoup de plaisir ces deux ouvrages qui sont à mon sens, excellents. Bien évidemment, je connaissais déjà la plupart des informations données ici ( ce qui est somme toute assez rassurant quand on sait qu'ils s'adressent aux 8-10 ans ) mais j'ai aussi appris quelques petites choses puisque chaque double-page contient deux petites rubriques : Incroyable! et Le savais-tu? rapportant des petites anecdotes souvent cocasses ou étonnantes.

 

Cette collection fonctionne sur le principe de Questions/ Réponses et permet ainsi d'apporter un grand nombre de connaissances tout en restant très accessible pour les plus jeunes lecteurs. Les explications sont claires, bien documentées et agrémentées de nombreuses illustrations en couleurs : chronologies, schémas, cartes, et même bandes dessinées! Un vrai plaisir pour les yeux qui en plus, permet de se cultiver!

 

Bref, cette petite collection a vraiment tout pour plaire, même son prix, très accessible ( 5.95€ ) pour un livre de cette qualité... On aurait tort de s'en priver!

 

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 07:39

La lecture du dimanche

 

Nous ne voulions pas rester sur l'échec de la semaine dernière. C'est pourquoi nous avons choisi cette semaine encore de lire un roman pour la jeunesse.

 

L'histoire :

 

Chaque année a lieu à Millgrove un concours d'amateurs où chaque habitant peut proposer un petit numéro. Cette fois, Danny a prévenu ses amis, son numéro sera exceptionnel : un numéro d'hypnose, qu'il a déjà essayé avec succès sur sa soeur. Lorsque Danny demande à quatre volontaires de le rejoindre sur scène, Kyle se propose sans réellement savoir pourquoi. Avec lui, son amie Lilly et deux adultes. Le numéro fonctionne à merveille, mais le retour à la réalité se transforme en cauchemar : le public est figé sur place, avec une expression de terreur sur le visage, donnant l'impression d'avoir été eux-mêmes hypnotisés. Les quatre volontaires pensent d'abord à une blague mais réalisent très vite que quelque chose les dépasse. D'ailleurs, le téléphone, internet, la télévision... plus rien ne fonctionne... Et lorsqu'enfin le public semble reprendre vie, Kyle comprend rapidement que les gens ne sont plus tout à fait les mêmes!

 

Voilà un petit roman pour la jeunesse qui se lit très bien! Dès les premières pages, la présentation est intrigante puisqu'il s'agit de la retranscription écrite de cassettes que Kyle a enregistrées suite aux événements pour laisser un témoignage de ce qui leur est arrivé. Cette transcription est entrecoupée de notes qui placent la découverte de ces cassettes dans le futur et qui explique aux potentiels lecteurs certains aspects de notre société actuelle.

 

Les événements auxquels Kyle est confronté avec ses trois compagnons de galère nous interrogent sur la nature humaine. Sommes-nous réellement autonomes et maîtres de nos décisions ou dépendons-nous d'une instance supérieure qui nous manipule à la manière de pantins? Question assez effrayante.. et très bien traitée dans ce livre. Au fur et à mesure des découvertes de Kyle, on en apprend un peu plus sur ce qui se trame vraiment. Il est donc assez difficile de lâcher ce livre une fois commencé!

 

Bref, un bon moment de lecture avec un roman qui devrait, à n'en pas douter, plaire à nos jeunes ados.

Quant à Stéphie, je me demande si ça lui a plu et je file lire son billet!

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 09:25

Je poursuis mes lectures estivales ( ou peut-être devrais-je dire automnales? ) avec à nouveau un thriller. Je pense que vous l'aurez compris, je ne m'en lasse décidément pas!

 

 

L'histoire :

 

Yvan et Lise ont été frappés par le pire malheur qui puisse arriver à des jeunes parents : Aurélia a été enlevée en pleine Foire du Trône. Un an plus tard, ils sont toujours sans nouvelle et le malheur va s'abattre une nouvelle fois sur eux. Alors qu'il prend le métro à l'arrêt Wagram, Yvan fait une mauvaise rencontre. Menacé, on l'oblige à prendre un avion pour New-York sous une fausse identité. Impossible de prévenir sa femme, impossible de désobéir car son assaillant à un argument imparable : il doit suivre toutes les instructions à la lettre s'il veut espérer revoir sa fille vivante... A New-York, Yvan est contraint à participer à un trafic d'oeuvres d'art. Pendant ce temps-là à Paris, Lise se désespère. Elle ne comprend pas ... mais elle n'est pas prête à abandonner.

 

Voilà un roman avec lequel on ne s'ennuie pas! Les actions s'enchaînent assez rapidement et on n'a qu'une idée en tête : comprendre pourquoi Yvan a été enlevé tout juste un an après sa fille, et savoir s'il va pouvoir récupérer cette dernière. Pris au piège par une organisation très puissante qui le fait suivre et l'oblige à participer à des actions peu légales, Yvan n'a d'autre choix que de se prêter au jeu. Ce personnage nous apparaît d'emblée sympathique, et on n'a qu'une envie c'est qu'il s'en sorte. De l'autre côté de l'Atlantique, Lise, elle, est effondrée : après sa fille, son mari... La police, quant à elle prend immédiatement les choses au sérieux : deux disparitions, il ne peut s'agir d'une coïncidence et la découverte du portable d'Yvan dans un avion les met sur une première piste.

 

C'est donc une intrigue fort intéressante que nous propose ici l'auteur : on s'interroge, on s'inquiète, on trépigne d'impatience et on tremble. Néanmoins, certaines petites choses m'ont dérangée. La première c'est qu'il est parfois un peu complexe de suivre, d'abord parce qu'il y a quand même beaucoup de personnages qui évoluent dans ce roman mais aussi et surtout à cause d'une mise en page particulière. Je ne sais si c'est une volonté de l'auteur, ou si cela a été imposé par l'éditeur, mais rien n'annonce que l'on passe d'un point de vue à un autre. Je l'ai dit, on voyage de Paris à New-York, ce qui est fort intéressant, mais aucun alinéa, aucun espace, pas de nouveau paragraphe pour annoncer que l'on passe de l'un à l'autre...

 

Par ailleurs, je ne suis pas certaine d'avoir bien compris les raisons pour lesquelles Yvan  a été enlevé : certes on a utilisé ses connaissances en matière d'art pour une organisation criminelle mais je n'ai pas saisi le lien avec les révélations fracassantes que l'on a à la fin du roman concernant le kidnapping Aurélia. J'imagine que j'obtiendrai toutes ces réponses dans la suite qui doit sortir avant la fin de l'année. Et il me tarde vraiment de la lire, car les révélations finales font tout simplement froid dans le dos!

 

Bref, un premier roman très prometteur! Vivement la suite...

 

PS : Pour les fans de Chattam comme moi, vous aurez la surprise de retrouver au détour de quelques pages Joshua Brolin!! Je ne vous en dis pas plus, allez le découvrir par vous-mêmes ...

 

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 09:11

La lecture du dimanche

 

Comme ce lundi est un jour férié, on peut le considérer comme un dimanche : je ne suis donc pas réellement en retard pour cette nouvelle lecture... Nous avons choisi cette fois de vous parler de cette nouvelle saga de L.J. Smith qui a déjà été beaucoup encensée sur la blogosphère ces dernières semaines...

 

L'histoire :

 

Pour les dix-sept ans de Tom, son petit ami, Jenny a décidé d'organiser une soirée. Le problème, c'est qu'elle s'y est prise un peu au dernier moment et qu'elle ne sait plus trop quoi faire pour épater la galerie. Errant dans un quartier malfamé - afin de ne pas croiser l'un de ses amis - elle entre dans un étrange magasin de jeux pour échapper aux deux voyous qui la poursuivent. Le vendeur, un garçon très étrange mais top canon lui vend alors un jeu contenu dans une magnifique boite blanche. Troublée, Jenny achète la boite sans même savoir ce qu'elle contient. Lorsqu'elle sort du magasin, les voyous, en voyant la boîte prennent la fuite...  Une sensation bizarre s'empare d'elle mais elle se hâte de rentrer chez elle où une partie de ses amis l'attendent déjà. Mal à l'aise, elle tente tant bien que mal de dissimuler la boîte, mais trop tard... ses amis, intrigués ont aussitôt envie de démarrer une partie. Ce qu'ils ignorent encore, c'est qu'ils vont devoir affronter leurs pires cauchemars...

 

Bien, alors, comment dire...? Je n'ai pas aimé du tout ce roman... et d'ailleurs, je ne suis même pas allée au bout. J'ai fini tant bien que mal le premier tome dont la fin m'a donné envie de lire le début du second au cas où ça décollerait enfin.... Eh bien non... J'ai quand même lu presque 300 pages, soit environ la moitié du roman - histoire de pouvoir vous proposer un avis éclairé - mais je n'ai pas pu aller plus loin...

 

Pourquoi? D'abord, parce que j'ai été agacée dès le début par le côté caricatural des personnages. Jenny, la fille trop cool qui sort avec le mec du lycée que tout le monde s'arrache parce qu'il est trop beau, trop intelligent, trop cool, trop sexy... trop tout quoi, donc à mes yeux trop naze... Pareil pour les copines, entre celle qui cuisine trop bien, et celle trop soucieuse de son apparence qui se remet du rouge à lèvres toutes les cinq minutes. Bref, trop c'est trop, et là ça commençait plutôt mal ( et je ne vous parle même pas du blouson noir des voyous... )

 

Ensuite il y a ce jeu, vous savez la fameuse boite blanche qui contient en fait une maison en carton à construire... maison dans laquelle nos jeunes amis vont être propulsés afin d'affronter leurs pires cauchemars. Là, ça sent un peu le réchauffé... j'ai aussitôt songé à Jumanji, un film que j'avais détesté étant gamine. Et effectivement, c'est aussi loufoque et incongru ici... Un vrai fouillis... d'abord parce que les descriptions sont imprécises et qu'on a un mal fou à se repérer dans cette maison. Ensuite, parce que nos jeunes amis affrontent pour la plupart leurs cauchemars en un tour de main... Certes, ce n'est qu'"un jeu" mais on y risque sa vie tout de même... Enfin, les cauchemars sont vraiment risibles... Pour n'en citer qu'un : celui de Summer qui est bordélique et qui a peur d'êtrre engloutie par le bordel ambiant. Eh bien la pauvre doit entrer dans une chambre remplie de détritus qui prennent vie. Ça, vraiment, on est allé le chercher très loin...

 

Enfin, je m'interroge sur l'intérêt des trois tomes...  L'auteur nous avait déjà fait le coup avec Prémonitions... Pourquoi publier en un seul volume les trois tomes de l'histoire? Pourquoi même faire trois tomes alors qu'on pourrait en faire tout simplement un roman? A part pour vendre le livre plus cher ( 22.50€ tout de même ) en faisant croire que c'est une super affaire parce qu'il en contient trois, je ne vois pas trop...

 

Après cet avis hautement enthousiaste, je vous invite à aller lire celui de Stéphie, qui risque, je le crains, d'être de la même veine...

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Mes déceptions
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 08:18

Je continue ma découverte de thrillers en tous genres... Je m'étais laissée tenter par ce titre proposé en avant-première chez France Loisirs lors de ma dernière commande. Un résumé plus qu'alléchant qui m'avait un peu évoqué Les lieux sombres... Sauf que ça n'est absolument pas comparable!

 

 

L'histoire :

 

Dylan, onze ans, vient de tuer sa famille à coups de hache : son père, sa mère et sa soeur, encore bébé. Lorsqu'il se réveille, après avoir été assomé par Richard, son frère aîné, seul survivant de cette tuerie, il ne se souvient de rien. Dylan est trop jeune pour aller en prison, et on ne sait trop quoi faire de celui que l'on surnomme déjà "Le Petit Boucher". On l'enferme alors dans une maison de correction. Son seul lien avec l'extérieur : son frère Richard qui ne l'abandonnera jamais. Lorsque Dylan est enfin libéré, ils partent tous les deux s'installer très loin et changent d'identité afin de pouvoir reprendre une vie normale. Marshall, Danny. Danny, Marshall... mais qui est qui? Quarante ans après la tuerie, le passé est sur le point de resurgir lorsque Marshall décide de faire sa vie avec Polly...

 

Alléchant, vous en conviendrez... Sauf qu'une fois entrée dans le roman, on s'aperçoit bien vite qu'il n'y a pas vraiment de quoi trembler... Le rythme est lent, très lent, il n'y a pas véritablement de suspense, sauf peut-être dans les cinquante dernières pages qui prennent enfin un tournant intéressant. Pourtant l'auteur détenait là les clés pour faire un excellent roman! D'abord le principe d'alterner les époques m'a paru très judicieux, on alterne ainsi les événements de 1968 et les années qui ont suivi ( l'enfermement de Dylan, et sa descente aux enfers au contact de psychiatres pas toujours scrupuleux ) avec la rencontre en 2007 de Marshall et Polly. Alors, certes, on sent bien le piège se refermer sur elle, mais c'est beaucoup trop dilué...

 

Les personnages eux-mêmes semblent dilués : Richard, Dylan, on a un peu de mal à les distinguer au début. On pourrait penser que c'est fait exprès puisque le but est ensuite de ne pas savoir qui ils sont devenus en 2007. Mais j'ai relevé certaines erreurs, des moments où l'auteur emploie le nom de l'un pour l'autre... Agaçant! Le seul personnage qui est creusé de manière intéressante, c'est Polly.

 

Bref, on est loin du coup de coeur auquel je m'attendais avec ce livre... Dommage! Il se lit vite et bien... un peu trop vite, et un peu trop bien...

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Mes déceptions
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 16:11

Après deux mois de vacances bien méritées, le rendez-vous auteur revient à la rentrée. Je vous propose donc de découvrir Tonino Benacquista, un auteur français aux origines italiennes qui a déjà publié de nombreux romans. Pas vraiment une découverte pour moi puisque j'ai déjà lu Quelqu'un d'autre mais l'envie de poursuivre ma rencontre avec cet auteur....

 

logo-benacquista.jpg

 

Je vous donne donc rendez-vous le 15 septembre pour la publication de nos billets! J'attends vos inscriptions en commentaire de ce billet dès à présent!

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Découvrons un auteur
commenter cet article
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 18:05

La lecture du dimanche

 

Quoi de mieux après un bon thriller qu'un autre bon thriller? Je continue ma petite cure de crimes glauques... puisque c'est tout ce que j'ai envie de lire pour le moment! Et Stephie a accepté de me suivre pour cette nouvelle lecture... bouleversant un peu ses projets de lecture. Mais mon petit doigt me dit qu'elle ne l'a pas regretté...

 

L'histoire :

 

Le lieutenant Lucie Hennebelle passe une soirée tranquille chez elle lorsqu'un jeune homme de son immeuble vient sonner à sa porte. On vient de découvrir une femme non loin de chez elle, complètement paniquée et qui semble avoir été agressée. Lucie n'hésite pas une seconde, elle abandonne ses jumelles aux bons soins de son voisin, et fonce, tête baissée dans cette nouvelle enquête. La victime, prénommée Manon, a des traces de liens aux poignets ainsi qu'aux chevilles, et gravé à l'intérieur de sa main : "pr de retour". Les enquêteurs ne tardent pas à faire le lien avec le fameux professeur, un serial killer qui n'a jamais été arrêté et dont on n'a plus entendu parler depuis quatre ans. D'ailleurs, le cadavre d'une vieille femme ne tarde pas à être découvert, et il n'y a aucun doute : ce sont bien les méthodes du professeur... et Manon a sans doute été enlevée par ce dernier avant de parvenir, par miracle, à s'échapper. Lucie pense donc détenir un témoin essentiel, mais elle découvre avec stupeur que Manon a perdu la mémoire quelques années plus tôt, et qu'au bout de quelques minutes, elle oublie systématiquement l'ensemble de ses souvenirs... L'enquête s'annonce donc difficile!

 

Quel livre, mes amis, quel livre! Encore une franche réussite que cette lecture, Franck Thilliez ne manque décidément pas de talent! J'ai adoré retrouver le personnage de Lucie Hennebelle dont on avait fait la connaissance dans La chambre des morts. Cette enquêtrice torturée par un terrible secret que l'on découvre peu à peu tout au long du roman. Cette enquêtrice passionnée par son travail, souvent au détriment de sa vie de famille, de ses deux fillettes... Cette enquêtrice qui n'hésite pas à transgresser les règles imposées par ses supérieurs et à mettre sa vie en danger pour aller au bout. L'auteur a su construire un personnage extraordinaire, une femme épatante, touchante, terriblement humaine et proche de nous.

 

L'enquête est une nouvelle fois d'une efficacité implacable. La perte de mémoire est quelque chose de troublant et de terrifiant et si elle complique les choses, Lucie a bien compris que Manon détenait sans doute des informations essentielles. Manon, malgré son handicap, veut comprendre et retrouver ce professeur qui hante sa vie depuis des années. La relation qui s'installe entre les deux femmes m' a beaucoup plu : Lucie a promis à Manon qu'elle l'aiderait et elle est une femme de parole, même si cela doit l'entraîner dans des situations périlleuses. En effet, on a affaire une fois encore à un tueur terriblement complexe et sadique, qui s'amuse avec ses victimes, comme avec les enquêteurs. Suspense, scènes glauques, rebondissements, on ne s'ennuie pas une seconde avec ce roman... et l'on va de surprises en surprises avec des personnages aux multiples facettes.

 

Bref, une nouvelle réussite... Un roman que j'ai dévoré en quelques heures avec un grand plaisir! J'ai d'ailleurs aussitôt commandé le suivant, dont je ne tarderai pas à vous parler!

En attendant, allons voir ce que Stéphie en a pensé...

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 20:56

Suite au rendez-vous auteur consacré à Franck Thilliez, j'ai décidé de lire tous les titres de l'auteur dans l'ordre. Et comme le mois de juillet a été pour moi synonyme de panne de lecture - vous avez dû vous en apercevoir, je me suis dit qu'un bon thriller allait m'aider... Je ne me suis pas trompée puisque je viens d'enchaîner deux titres en moins de trois jours!

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

L'histoire :

 

David Miller est embaumeur le jour et écrivain la nuit. Passionné par les thrillers, il a publié un premier roman qui n'est pas resté sans succès. La vie de couple qu'il mène avec Cathy n'est pas sans encombres : David ne peut pas avoir d'enfant et ils ont dû recourir à l'insémination artificielle pour avoir Clara. Un véritable parcours du combattant... Et puis, il y a cette étrange femme qui, depuis qu'elle l'a rencontré dans un salon du livre, le harcèle de lettres et de mails. Cathy en deviendrait presque folle... à tel point qu'elle a commis l'irréparable quelques semaines plus tôt avec le meilleur ami de David. Elle n'a d'autre choix que d'avorter. Aussi, lorsque David lui annonce qu'un vieil homme, très riche et handicapé lui a proposé une grosse somme d'argent en l'échange d'un roman qu'il devra écrire dans un chalet au beau milieu d'une forêt allemande, Cathy est d'abord réticente. Mais finalement, elle accepte, pensant que l'éloignement de leur quotidien ne pourra leur être que bénéfique. Mais très vite, le couple réalise qu'Arthur Doffre est un personnage inquiétant : il souhaite faire revivre un abominable tueur en série : le bourreau 125... Et pour cela, il tient à plonger David dans un univers glauque afin que son imagination soit exacerbée...

 

J'ai retrouvé la plume de Franck Thilliez avec grand plaisir même si je dois reconnaître que ce roman est, de ceux que j'ai lus jusqu'à présent ,celui qui m'a le moins plu. Sans doute parce qu'il est totalement différent : ici, point d'enquête ni de lieutenant haut en couleur. L'auteur a choisi de nous plonger dans un huis-clos où ce sont les victimes elles-mêmes qui percent peu à peu les secrets... Enfermés dans un chalet au beau milieu d'une forêt, sous un manteau de neige, et à plus de 4h de marche de la première route, David, sa famille, Arthur et Adeline, une prostituée que le millardaire a recrutée pour l'occasion vont devoir vivre ensemble et affronter plusieurs événements étranges... Un voisin mystérieux, brutal et pervers... Une jeune femme qui vient d'avoir un accident et qui a suivi les traces de pneus espérant trouver secours et échapper à cette chose qui l'a poursuivie... Très vite, la tension monte et la peur s'installe. Pourtant, je n'ai pas vraiment tremblé... Il m' a semblé que tout ceci manquait de crédibilité et j'ai trouvé que Cathy, la femme de David, avait vraiment des réactions étranges, incohérentes par rapport à la situation. Bien souvent, elle m'a agacée...

 

Néanmoins, ce roman est très efficace du point de vue de la construction de l'intrigue. Certes, on se doute très vite de certaines choses, mais, pour ma part, j'étais loin d'imaginer ce qu'il en était vraiment. Et là, j'ai trouvé la fin du roman absolument grandiose! Tout s'accélère, tout prend sens et s'enchaîne avec une rapidité effrayante. Et là, on se dit que le génie de Thilliez a encore frappé!

 

Bref, pas mon préféré, mais un bon roman tout de même! Merci à Stéphie qui m'a offert ce livre qu'elle avait lu lors du rendez-vous auteur.

 

Les autres titres de l'auteur déjà chroniqués :

 

Train d'enfer pour Ange rouge, Franck Thilliez

La chambre des morts, Franck Thilliez

Deuils de miel, Franck Thilliez

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article