Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 19:00

La lecture du dimanche

 

Je vous parlais il y a un an de L'amour est à la lettre A du même auteur. J'avais été très déçue par cette lecture alors que le thème abordé avait tout pour me plaire. Aussi, lorsque Suzanne de chez les filles, que je remercie ainsi que les éditions Presses de la Cité, m'a proposé de découvrir le nouveau roman de Paola Calvetti, j'ai saisi cette occasion de lui donner une seconde chance... Et comme Stéphie l'a reçu également, nous avons décidé d'en faire une lecture du dimanche.

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

L'histoire :

 

Ce livre est le récit d'une rencontre entre deux femmes. Deux femmes qui ont aimé le même homme. Costanza, celle qui fut sa maîtresse pendant de nombreuses années et Lucrezia, sa fille. Cette dernière découvre, à la mort de son père, l'existence de Costanza. Une boîte contenant de nombreuses lettres d'amour lui révèle la double vie que menait son père. Aussitôt Lucrezia prend contact avec cette femme qu'elle souhaite absolument rencontrer pour en savoir plus sur cette histoire, mais aussi sur son père qui n'a jamais rien laissé soupçonner à sa famille. D'abord timides, les confidences se font de plus en plus intimes et la jalousie s'efface peu à peu.

 

Voilà un résumé qui, comme celui de L'amour est à la lettre A, laissait présager un beau roman. Une histoire d'amour illégitime, mais néanmoins passionnée et surtout un roman épistolaire... Exactement ce que j'aime sauf qu'une nouvelle fois, le charme n'a pas opéré...

L'histoire d'amour, tout d'abord, ne m'a pas vraiment touchée, sauf peut-être dans les toutes dernières pages du roman. Je suis restée insensible aux états d'âmes de cette grand-mère de 74 ans qui ouvre son coeur à la fille de celui qui fut son amant. Tous deux étaient mariés, avaient des enfants, et malgré plusieurs tentatives de séparation, leurs chemins se sont sans cesse croisés, l'art, et notamment la musique, étant un lien entre eux deux. Beaucoup de réflexions sur la musique viennent se greffer au récit de Costanza, et je n'ai pas accroché. Cela me rappelle un peu les nombreux détails architecturaux du premier roman qui m'avaient aussi ennuyée. Et puis, cette histoire, je n'y ai pas cru non plus. Fossé des générations peut-être? Toujours est-il que j'ai du mal à envisager qu'une dame de 74 ans lise à la fille de son ancien amant les lettres qu'elle lui écrivait, et évoque même leur sexualité. Qu'elle confie cela à sa meilleure amie, c'est une chose, mais à Lucrezia qu'elle ne connaît pas, c'en est une autre!

La construction du roman maintenant. Je m'attendais à des lettres. C'est en fait une seule très longue lettre que Costanza écrit à son amie Graziella. Dans cette longue lettre, un mélange entre le récit du week-end passé avec Lucrezia, la retranscription de certains de leurs dialogues, l'ajout de certaines des lettres échangées entre Costanza et son amant et des réflexions sur cette époque. Une longue lettre, par ailleurs, découpée en plusieurs chapitres. Bref, cela donne un ensemble un peu fouillis, et j'ai parfois eu du mal à identifier qui parlait à qui... Là encore, une déception pour moi qui aime tant les romans épistolaires... Malgré tout, je suis allée au bout de cette lecture, puisque le roman est très court et se lit vite et j'ai bien fait, puisque ce sont les dernières pages qui m'ont le plus plu.

 

Voyons maintenant ce que Stéphie en a pensé...

 

calepin-2.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultât. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants Retour de l'être aimé Retour d'affection en 7jours réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires Devenir star Gagner aux jeux de hasard Avoir la promotion au travail Envoûtements Affaire, crise conjugale Dés-envoûtement Protection contre les esprits maléfices Protection contre les mauvais sorts Chance au boulot évolution de poste au boulot Chance en amour La puissance sexuelle. agrandir son pénis Abandon de la cigarette et de l'alcool voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97
Répondre
C


C'est amusant, moi qui ne suis pas souvent convaincue par ce genre de livres, j'ai beaucoup aimé celui-ci, tout en comprenant en lisant vos avis aux unes et aux autres pourquoi ça a pu ne pas
être le cas de tout le monde !



Répondre
M


Je viens de le gagner chez Liyah.


Les avis ne sont pas très positifs... J'espère être plus enthousiaste.



Répondre
G


Il semble que la magie n'ait pas opéré pour grand monde sur ce livre...



Répondre
L


me revoilà... déçue de cette lecture ^^



Répondre