Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 07:00

La lecture du dimanche

Fidèles à notre rendez-vous dominical, nous avons choisi aujourd'hui de vous parler de ce livre qui est sorti en librairie le  7 janvier. Nous avions prévu un autre titre, mais quand nous avons reçu celui-ci, nous étions aussi impatientes l'une que l'autre de le lire. Il n'a donc fait qu'un passage éclair dans nos PAL.

pere.jpg
L'histoire:

Fochs est doyen au sein d'une secte religieuse : les Sanguistes. Son sommeil est fortement perturbé par des rêves et des pensées pédophiles. Ces pensées, il les exprime à voix haute dans son sommeil, et sa femme lui demande de consulter un psychiatre pour l'aider à s'en libérer. C'est Feshtig qui reçoit Fochs et qui écoute ses terribles confessions. Mais très vite, Feshtig se met à douter : les rêves de l'homme d'église sont, en effet, très proches de la réalité : une adolescente a été assassinée et deux jeunes garçons l'accusent de les avoir purifiés d'une manière peu banale lors d'entretiens. Fochs, bien sûr clâme son innocence et il est soutenu dans cette voie par ses supérieurs hiérarchiques qui tentent par tous les moyens d'étouffer l'affaire.

Dès la première page, j'ai su que j'allais aimer ce livre. Certes, le sujet est difficile et certaines scènes sont insoutenables puisqu'il est question de violences sexuelles sur enfants. C'est d'autant plus difficile que ces sévices sont commis par un homme d'église qui représente l'autorité religieuse et en qui la communauté a une confiance aveugle. Pourtant, une fois commencé, il est presque impossible de le lâcher. La composition du livre encourage cette avancée dans la lecture et donne au lecteur une forme d'omniscience. En effet, plusieurs points de vue s'entremêlent et les formes sont variées : lettres échangées entre les autorités de l'église et l'institut dans lequel travaille Feshtig, carnets du psychiatre et récit à la première personne mené par Fochs. Ainsi, le lecteur sait dès le début que Fochs est coupable et assiste, médusé, à l'aveuglement dont semble faire preuve l'église. Un sentiment de révolte qui grandit au fur et à mesure de la lecture : au début, on peut comprendre que les supérieurs de Fochs croient en sa bonne foi mais ensuite les preuves et les détails discordants s'accumulent mais rien ne change. Fochs est couvert envers et contre tout, le but étant d'éviter absolument le scandale. En cela, la fin du roman est tout à fait incroyable. Brian Evenson révèle ici au grand jour l'hypocrisie et les manipulations au sein de l'église et je n'ai aucun mal à croire qu'il ait été contraint de quitter l'Eglise mormone à cause de ses écrits jugés "blasphématoires".
Ce que j'ai apprécié également, c'est la manière dont l'auteur traite la folie du personnage. Lorsque Fochs commet ses crimes, c'est un peu comme si un autre lui-même agissait. Cet autre prend la forme d'un homme à la tête sanglante que Fochs identifie difficilement. Est-ce le Christ? Le Diable? Difficile de répondre à cette question autant pour le doyen que pour le lecteur qui est lui aussi perdu lorsque le surnommé Tête Sanglante apparaît. Je me suis demandée à certains moments si on ne flirtait pas avec le fantastique avant de prendre position pour une manifestation de la schizophrénie du personnage. Mais je serais curieuse de connaître l'avis d'autres lecteurs sur ce point.

Une lecture forte et profondément dérangeante que je ne peux que vous conseiller. Je vais d'ailleurs tâcher de me procurer un autre de ses romans tant j'ai envie d'en savoir plus sur l'univers de cet auteur.
Je vous conseille également d'aller lire l'avis de Stephie que j'ai hâte de découvrir, sachant qu'elle est souvent réticente lorsqu'il est question de pédophilie.
Et je remercie Solène des
éditions le cherche midi pour cette lecture que je m'empresse de classer dans mes plus belle découvertes.

calepin-2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 01/02/2010 17:18


Bonjour Pimprenelle, j'ai commencé ce roman hier, j'en ai lu plus de la moitié, je vais essayer de le terminer rapidement. C'est vraiment très bien. Le fait que l'écrivain se mette dans "la peau"
de tous les personnages dont Fochs rend le roman encore plus terrifiant. Il y a côté clinique inéluctable qui fait froid dans le dos. Fochs ne se justifie qu'en se justiifiant de Dieu. Je comprends
pourquoi Evenson a quitté les Mormons (je pense qu'il a bien fait). Bonne après-midi.


Karine :) 22/01/2010 15:47


Super super, je l'ai reçu (bon, en double... je vais en faire profiter Abeille aussi!)!!!  Je vais le lire bientôt!!!


alinea 18/01/2010 15:59


en ce moment je le vois un peu partout ce livre. en tout cas  je l'ai noté.


Livvy 18/01/2010 14:37


Il est partout, ce roman !


Grimmy 18/01/2010 02:10


Bien noté dans mes futurs "à lire". Il a l'air intéressant.