Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 15:14

Comme vous l'avez peut-être lu chez Stephie, pas de lecture du dimanche cette semaine, mais nous serons de nouveau au rendez-vous dès la semaine prochaine. En attendant, j'ai choisi de vous parler de ce livre que j'ai emprunté cette semaine dans mon CDI.

L'histoire :
Georgiu a perdu ses parents quelques jours après sa naissance. Elevé pendant quelques années par son oncle qui disparait lui aussi, il est finalement recueilli par le comte Dracula. Si tout le monde craint le château et reste à distance, Georgiu, lui, a une confiance aveugle en celui qu'il appelle son maître. Un jour, Dracula tombe sur une annonce : une réalisatrice cherche un château pour tourner son film sur Dracula. Le comte, qui vit la nuit, charge Georgiu de contacter cette femme et de lui proposer son château pour le tournage. C'est ainsi que Strigia Straw et son équipe s'installent au château. Mais très rapidement, des gens disparaissent et sont retrouvés avec d'étranges morsures dans le cou. Bien sûr, Dracula est le coupable idéal et on accuse Georgiu d'vaoir favorisé son retour. Mais ce dernier est persuadé de l'innocence de son maître.

Que dire? J'ai envie de répondre : "c'est de la littérature de jeunesse" mais ce serait injuste car il y a quand même certains livres de jeunesse qui sortent du lot. Ce n'est pas le cas de celui-ci. L'intrigue était bien trouvée pourtant et je pense qu'il y avait matière à travailler. Ceci dit, ce livre est destiné aux enfants à partir de 11/12 ans et peut-être que cela leur plaît. Quant à moi, je suis restée assez insensible à la plupart des ressorts... notamment l'histoire d'amour entre le narrateur et l'assistante de la réalisatrice qui m'a parue complètement artificielle... Le seul épisode à m'avoir tenue en haleine est celui concernant le bébé de Marina.
L'intrigue est une chose, le style en est une autre. Et là, quelle pauvreté, quelle platitude... Le récit est mené tantôt au présent, tantôt au passé composé, et je n'ai pas apprécié. Je pense qu'un récit au passé aurait gagné en qualité, car il ne s'agit pas d'un effet de style mais d'une recherche de la simplicité... L'avantage c'est que ça se lit vite, très vite... A voir ce que les élèves en penseront....

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


ces nul


 



Répondre
A


non moi j'ai adoré ce livre !!!!



Répondre
M

Le titre me plaisait, la couverture m'attirait bien. Mais ton avis me suffit: je passe.


Répondre
M

C'est bien morne ici en ce moment. Quel dommage d'en arriver à un pauvre livre empreinté au CDI ! En espérant te revoir plus régulièrement sur la Toile !


Répondre
E

c'est souvent le problème avec les livres de jeunesse: nous adultes nous sommes habitués à autre chose donc souvent il nous manque un petit plus qui ferait que le livre sorte du lot!


Répondre