Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 14:30

La lecture du dimanche

J'avais envie de découvrir cet auteur depuis un petit moment, notamment pour sa réputation de glauquissime. Seulement Stephie n'avait pas très envie de me suivre ( c'est pourtant elle qui avait été la première à m'en parler). J'ai alors proposé ce titre dans le cadre d'une lecture commune et comme il a été choisi, elle a finalement décidé de le lire avec moi, nous en avons donc fait une lecture du dimanche.


L'histoire:

Macabre découverte dans un terrain vague : cinq corps de femmes mutilées : une cicatrice en Y sur le thorax, des marques étranges sur le crâne et un oiseau mort cousu à la place du coeur... Le tueur semble maîtriser quelques bases en matière de chirurgie. L'inspecteur Caffery, spécialisé dans ce genre d'affaires sensibles est chargé de l'enquête et devant l'ampleur du travail, une équipe de renfort est appelée. Les femmes qui ont pu être identifiées sont  des prostituées héroïnomanes et elles ont doute disparu après s'être produite dans un même club privé. C'est là que Caffery commence son enquête qui va mettre au jour les pires perversions...

Vous le savez, j'aime le glauque, j'ai donc été servie avec ce thriller.... j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher, pressée d'en savoir plus sur ce meurtrier sadique... Drogue, prostitution, mutilation, nécrophilie, tout y est, sans oublier les détails. On touche le fond. Pourtant, je dois avouer que certains passages ne m'ont pas pleinement convaincue : assister à un remake de massacre à la tronçonneuse, ouais bof...je n'y ai pas vraiment cru.
Par contre, j'ai vraiment apprécié la manière dont la narration est menée : en effet, le lecteur suit tantôt le parcours du meurtrier, tantôt celui de l'enquêteur ayant ainsi toujours une longueur d'avance sur ce dernier. Ceci a un inconvénient, j'ai souvent deviné ce qui se cachait derrière les divers points sombres de l'enquête, perdant ainsi une part du plaisir lié au suspense. Mais la personnalité de Jack Caffery, l'enquêteur, a largement compensé ce léger désagrément. Je me suis très vite attachée à lui, et à son côté tourmenté qui m'a souvent rappelé le commissaire Erlendur que j'apprécie tant chez Indridason, notamment dans la tragédie liée à l'enfance mais aussi dans les relations difficiles avec le sexe opposé. J'aime suivre l'enquêteur à la fois dans son travail et dans sa vie privé, cela lui donne plus d'épaisseur et le rend plus humain.

Bref, un chouette thriller qui m'a donné envie de poursuivre avec l'auteur.
Et j'ai hâte, bien sûr, de connaître
l'avis de Stephie sur ce roman!

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

J'aime suivre l'enquêteur à la fois dans son travail et dans sa vie privé, cela lui donne plus d'épaisseur et le rend
plus humain.Tout à fait d'accord, c'est une chose que j'avais appréciée dans le livre Une carte pour l'enfer de Myabe Miyuki.
Contrairement à toi je n'aime pas trop le glauque, mais j'ai pourtant beaucoup aimé Tokyo du même auteur. j'ai trouvé le livre intéressant d'un point de vue historique, l'approche
psychologique de certains personnages également.


Répondre
C


Pas lu ce Birdman, qui me semble un peu trop glauque, mais j'avais bien aimé Tokyo (que j'avais lu à l'époque sur un conseil de Sentinelle, qui persiste et signe à ce que je peux lire :)...



Répondre
P

Trop glauque oui car certains passages en perdent malheureusement tout réalisme. Néanmois, je pense retenter l'expérience puisque ce roman est son premier et que les suivants semblent
avoir meilleure presse. Je tenterai peut-être Tokyo.


B

J'adore Hayder. :)
c'est trop flippant!


Répondre
T

Grrrr... voilà longtemps qu'il dort qq part dans la maison. Si seulement on pouvait lire en dormant...


Répondre
E

Je ne lis quasiment pas de thriller, et je ne connais pas l'auteur, mais ton avis me donne une envie de découverte. Je note. Merci à toi.


Répondre