Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 06:01

Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous l'annoncer ici, mais j'ai été sélectionnée par Babelio et les éditions du Seuil pour faire partie du jury Seuil Policier. C'est un immense honneur pour moi mais aussi une grande joie puisque c'est un genre que j'apprécie beaucoup! Je vous propose donc aujourd'hui le premier titre lu dans ce cadre...

 

 

Image hébergée par servimg.com

L'histoire :

 

Henry Thompson, plus généralement appelé Hank a réussi le coup du siècle : dérober 4 millions de dollars à la mafia russe de New York. Il a bien évidemment laissé quelques cadavres derrière lui... Tout ceci fait de lui un homme recherché, par les autorités d'une part, mais surtout par la mafia, prête à tout pour récupérer son argent. Hank a fui les Etats-Unis et s'est réfugié sur une plage dans l'Etat du Yucatan au Mexique.  Il partage son temps entre son bungalow, la plage et le bar de la plage tenu par Pedro, devenu son ami. Le paradis. Ou presque, car l'arrivée d'un touriste au fort accent russe vient bouleverser sa tranquilité. Hank doit quitter le Mexique au plus vite... Il décide alors d'envoyer l'argent par colis à son ami Tim à Las Vegas et de le récupérer ensuite de l'autre côté de la frontière qu'il aura traversée sous une fausse identité. Mais l'argent, surtout lorsqu'il s'agit d'une somme aussi colossale, attire les gens les plus mal intentionnés, et même votre meilleur ami pourrait avoir l'idée de partir avec le magot que vous lui avez confié... C'est alors une véritable course contre la montre qui s'engage, d'autant que la mafia menace les parents de Hank...

 

Signalons tout d'abord qu'il s'agit du second volume d'une trilogie... J'aurais aimé me procurer le premier volet et le lire avant celui-ci, mais, malheureusement, comme il s'agissait de la première lecture, le délai était trop court. Néanmoins, mes appréhensions se sont rapidement envolées puisque ce roman peut se lire indépendamment sans aucun problème... Ma méconnaissance du premier n'a donc pas constitué un frein à cette lecture.

 

Cette première lecture est assez originale. Ce n'est pas vraiment le genre de policiers que je lis habituellement. Ici, pas d'enquête, ni de commissaires, mais le récit d'une cavale. Celle d'un truand qui a assassiné et volé une somme hallucinante. Et dans l'ensemble, j'ai été conquise par le récit de cette fuite. Le rythme est soutenu, les rebondissements sont nombreux et les personnages apparaissent, disparaissent et réapparaissent là ou ne les attend pas. Forcément, chacun veut sa part du magot ( la mafia, bien sûr, mais aussi ceux qui ont aidé Hank à traverser la frontière ou encore l'ami à qui il a envoyé le colis et qui a mystérieusement disparu... ) et aucun ne renonce. La narration est menée à la première personne par Hank, et c'est un personnage sympathique qui trouve grâce aux yeux du lecteur. Certes, il a semé et sème encore quelques cadavres sur son chemin mais on se prend à souhaiter qu'il s'en sorte. Pourquoi? Peut-être parce que sa priorité reste avant tout de sauver ses parents... Mais aussi parce qu'au fond, ce n'est pas un vrai méchant, il ne tue que lorsqu'il y est contraint et éprouve des remords. Il s'est d'ailleurs tatoué un signe sur le bras pour chaque homme qu'il a tué...

 

J'ai donc vraiment passé un excellent moment avec ce récit. Pourtant, quelques détails m'ont tout de même agacée... Certes, ce ne sont que des détails, mais cela peut faire la différence... D'abord, Hank est passionné par le sport... Base-ball, football américain. D'ailleurs, le roman se divise en trois parties rythmées par le nombre de matches restants avant la fin de la saison régulière... On a donc parfois quelques pages narrant un match ou quelques réflexions sportives. Ces passages m'ont véritablement ennuyée... Monsieur Huston, pensez que les dames vous lisent aussi, et par pitié épargnez leur ce genre de détails... Bon, j'exagère, car ces passages ne sont pas si nombreux, mais j'ai eu très peur en commençant le roman...

 

Certains tics de langage m'ont également énervée... La répétition des "mec" à tout bout de champ... et plus il y a de "e", mieux c'est... "eh meeeeeeeeeeeeeeeeec!" Alors je sais bien que nous avons affaire à des truands, mais quand même, j'ose espérer que leur langage pour s'interpeller ne s'arrête pas à ce seul mot... Et surtout, ce qui m'a le plus énervée parce que ma lecture en a été véritablement gênée, ce sont les phrases inachevées. Certes, les personnages se coupent souvent la parole, cela se comprend, ils sont tous très énervés... Mais dans ce cas, pourquoi ne pas utiliser des points de suspension? La syntaxe souffre vraiment, et je pense qu'on peut écrire un bon polar tout en respectant la langue française... Jugez par vous-même:

 

- Ben, c'est comme tu veux chéri, mais je ne crois pas qu'il.

- Pas de problème, je tiens vraiment à lui parler, mais si on ne peut pas plus tard alors.

- Non, je. A quelle heure? Je peux toujours essayer de.

- Disons, je ne sais pas, un peu après six heures, quelque chose comme ça.

- D'accord, je vais être obligée.

- Hé, c'est quoi ton adresse, au fait?

- Euh, je.

 

Je ne sais pas si l'auteur a voulu créer un effet de style, mais pour le coup, avouez que c'est plutôt raté...

 

Un bilan mitigé pour cette première lecture donc... Le récit est haletant, passionnant, on a du mal à le lâcher. Cependant, le style laisse parfois à désirer...

 

 

Image hébergée par servimg.com

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article

commentaires

100choses 10/03/2011 10:55



Comme toi, j'ai eu un peu de mal avec les passages sportifs, heureusement ils ne sont pas si nombreux que ça. Et je me suis aussi beaucoup attachée à Hank. En revanche, la syntaxe ne m'a pas du
tout dérangée. Autant elle m'aurait fait hurler dans un autre contexte, autant là, elle colle bien à l'ambiance du bouquin, je trouve.


En tous cas, je suis sortie ravie de cette lecture alors que ce n'était a priori pas du tout mon genre de lecture.



Noukette 10/03/2011 00:09



Si le style laisse à désirer, pas sûre que ça me plaise ! En tous cas, félicitations pour ta sélection ! ;-)



Manu 08/03/2011 09:36



Bravo pour avoir été sélectionnée :-)


Par contre, ce roman ne m'attire pas. Je n'aime pas les histoires de cavale.



Herisson08 05/03/2011 21:18



Je reste mitigée à la lecture de ton avis!



lasardine 05/03/2011 17:28



hmm... le style heu...


 


félicitations pour ta sélection dans le jury :):)