Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 10:27

La lecture du dimanche

 

Ce dimanche encore, Stéphie a choisi de me rejoindre dans ma découverte des titres autour de la première guerre mondiale. On peut dire que les titres jeunesse sur ce thème ne manquent pas, et qu'ils généralement de très bonne qualité. Alors qu'en est-il de ce nouveau titre?

 

 

Image hébergée par servimg.comL'histoire :

 

Adèle a presque quatorze ans quand elle commence à écrire son journal. Nous sommes en juillet 1914, et cela ne fait plus aucun doute : la guerre va bientôt éclater.  Adèle voit partir ses deux frères Eugène et Paul, ainsi que de nombreux hommes du village. La jeune fille rêve de devenir institutrice, mais pour le moment, son père ne veut plus qu'elle aille à l'école : il y a bien trop de travail à la ferme, entre la moisson, les vendanges, les bêtes ...  Les journées sont bien occupées et sont rythmées par l'attente du courrier et les terribles annonces...Adèle s'inquiète : ses frères reviendront-ils vivants de cette guerre qui semble ne plus vouloir s'arrêter?

 

Voilà de nouveau une lecture fort intéressante, présentée cette fois du point de vue d'une jeune fille qui se trouve à l'arrière et sous la forme d'un journal intime. L'horreur des tranchées est peu présente, si ce n'est par les récits de son frère Paul lors de ses permissions. Pourtant, l'enfer de la guerre n'en est pas moins présent au travers des nombreux drames familiaux qui frappent le village chaque jour : des hommes mobilisés, des familles déchirés, des hommes blessés qu'on ne reconnaît plus. Des morts qui n'ont même pas de tombe sur laquelle aller se recueillir.

 

C'est un récit touchant que nous offre Paule du Bouchet, le témoignage d'une enfant qui grandit : en effet, le récit prend fin avec la guerre en 1918, et Adèle vient d'avoir dix-huit ans. Une enfant qui a mûri plus vite que les autres, contrainte de travailler auprès des siens, mais qui continue à croire en ses rêves, malgré l'adversité. En effet, elle n'abandonne jamais son projet de devenir institutrice et lorsque son père accepte qu'elle retourne à l'école, elle n'hésite pas à faire cinq kilomètres à pieds pour y aller chaque matin, et autant pour rentrer le soir. Elle se lève très tôt le matin pour accomplir les tâches de la ferme avant de partir. Une belle leçon de courage pour nos jeunes lecteurs!

 

Et Stéphie, qu'en a-t-elle pensé?

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article

commentaires

zorane 20/12/2010 17:08



Je l'ai donné à lire à mes élèves. Une lecture sympa



Irrégulière 20/12/2010 16:04



rien à voir (désolée...) mais je t'ai tagguée sur mon blog ^^



lasardine 20/12/2010 15:54



c'est le genre de lecture important!


du même auteur, j'ai lu "Mon amie, Sophie Sholl" qui m'avait beaucoup plu!



Alwenn 19/12/2010 22:38



Comme je te le disais, je l'ai fait commander pour les 3emes. Je le donne en complément de Paroles de Poilus en cursive parce que c'est un lecture plus "facile" et qui convient mieux à
certains petits lecteurs, parce que ça donne une vision de l'arrière, et parce le côté romancé permet parfois de rendre moins lourd le touchant mais ô combien parfois difficile Paroles...



Irrégulière 19/12/2010 16:56



J'ai dû rater un truc quand je l'ai lu, parce que franchement, il ne m'a pas marquée !