Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 13:22

 J'ai souvent demandé au petit Jésus que mon papa ne boive plus et qu'il ne tue pas maman.

Le papa de Jean-Louis est médecin, mais un médecin pas comme les autres... Il ne demande pas d'argent à ses patients, préférant être payé en nature : un petit verre. Il répare ses souliers avec des caoutchoucs de bocaux, s'habille mal mais ses patients l'apprécient pour sa simplicité. Il rentre souvent très fatigué à la maison, comprenez ivre.


 Sujet difficile à aborder que celui de l'alcoolisme d'un parent. Dans ce livre, Jean- Louis Fournier dresse le portrait de son père avec les yeux de l'enfant qu'il était. Une succession de petits tableaux tous plus touchants les uns que les autres. Jean- Louis Fournier ne juge pas son père. Au contraire, ce livre fait même (sou)rire à plusieurs reprises. Mais au fond, c'est aussi une histoire profondément tragique, celle d'une famille qui souffre et surtout celle d'un enfant. Un enfant, qui devenu adulte, souhaite rendre hommage à ce père perdu trop tôt, que malgré tout, il porte dans son coeur. Et qui tente d'adoucir sa souffrance par le biais de l'humour.

Un livre à déguster en une bouchée, court mais efficace.


 


Quelques extraits :


Ses malades, ils étaient intimidés par les docteurs distingués, bien rasés. Ils préféraient papa, avec ses vieux costumes et ses élastiques au bout de ses souliers, même quand il tenait plus debout et qu'il était obligé de se tenir au lit du malade pour pas se casser la figure.


Pour papa, il y a pas eu de miracle à Lourdes. Il a jamais arrêté de boire.


Papa, il s'est soigné, mais il arrivait quand même à se sauver du sanatorium. Il partait en pantoufles dans la neige, pour aller boire un coup au seul café du village. Ses poumons étaient peut-être en train de guérir, pas sa vraie maladie.


Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article

commentaires

Géraldine 06/03/2011 22:36



J'ai enfin lu ce livre qui figurait dans ma PAL depuis 2 ans. Il est réussi, mais le style m'a parfois dérangée.



Moka 29/09/2009 22:25


Je publie un article sur ce livre demain.


Annie 26/03/2009 10:02

J'adore!
"Où on va papa?" et "Il n'a jamais tué personne mon papa" sont sur le même registre: parler de l'insoutenable avec humour.
J'ai lu aussi "Le CV de Dieu", c'est court et c'est d'un drôle! Toujours extrêmement bien vu!

pimprenelle 26/03/2009 19:09


Oui, ça se lit très vite et c'est très plaisant!
Je pense que je ne vais pas m'arrêter là dans la découverte de cet auteur.
Je note " Le CV de Dieu"


LN 25/02/2009 12:31

J'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai eu envie de lire après la lecture de "Où on va papa?". J'ai vraiment été touchée par le style que l'auteur utilise en se remémorant les scènes vues avec ses yeux d'enfant. Le père est malgré tout très touchant et on fini plutôt par le prendre en pitié que par le détester. Ce livre plein d'humour noir m'a fait beaucoup rire malgré le tragique des scènes qu'il décrit.

pimprenelle 25/02/2009 19:49



J'ai moi aussi envie d'en lire d'autres, du coup, j'ai acheté J'irai pas en enfer ce matin.
Article prochainement donc



Anjelica 24/02/2009 15:52

Sujet trop douloureux pour moi !