Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 13:03

J'ai eu l'occasion de lire des billets très enthousiastes sur ce livre, le dernier en date étant celui de Lasardine qui a achevé de me convaincre. Aussi, lorsque les éditions Galaade ont gentiment proposé de m'en faire parvenir un exemplaire, vous imaginez bien que je n'ai pas pu refuser! 

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

L'histoire :

 

Julio et Laura ont tissé une relation particulière avec Manuel, leur voisin. Ce dernier possède les clés de leur appartement, il partage régulièrement leurs repas : leur amitié est profonde et solide. Aussi lorsque Manuel est renversé et tombe dans le coma, le couple se retrouve comme "veuf". Le père de Manuel, très occupé, ne fait qu'un passage éclair durant lequel il confie à Julio les clés de l'appartement de son fils. C'est pourquoi, plus tard, lorsque Laura le quitte et lui demande de partir, Julio décide de s'installer chez son voisin. Il s'identifie peu à peu à lui, portant son parfum et ses vêtements, mais surtout il porte un nouveau regard sur Laura, qui ne sait rien de sa présence dans l'appartement voisin. Jusqu'au jour où il se décide à allumer l'ordinateur de Manuel...

 

Inutile de faire durer le suspense : j'ai adoré ce roman! Je pense que je l'aurais dévoré d'une seule traite si je n'avais eu d'autres obligations qui m'ont forcée à le poser chaque fois à contre coeur! La tension est palpable dès les premières pages où l'on apprend l'accidend de Manuel, le lecteur découvre alors la relation étrange qui unit ces trois personnages, Manuel tenant en quelque sorte la place de l'enfant que Julio et Laura ne parviennent pas à avoir. D'ailleurs, comme bon nombre de parents qui voient leur couple se briser à la perte d'un enfant, Julio et Laura ne se relèvent pas. Le lecteur est étonné, mais il n'est pas au bout de ses surprises car la tension ne fait qu'augmenter au fil du récit... La situation est cocasse, Julio se glisse peu à peu dans la peau de Manuel, il hante son appartement, le fouille, vivant bien souvent dans le noir pour ne pas attirer l'attention de Laura qui ignore qu'elle est épiée. Car Julio écoute ce qui se passe de l'autre côté de la cloison, dans cet appartement qui était le sien, et même, il y pénètre en l'absence de Laura grâce aux clés qui avaient été confiées à Manuel. La souffrance de cet homme est palpable, il s'invente une autre vie pour y échapper, mais à trop vouloir fuir, le destin finit par le rattraper. La dernière partie du roman est incroyable, je l'ai lue en retenant mon souffle osant à peine y croire...

 

Je ne connaissais pas Juan José Millas avant de lire ce livre, mais dès que l'occasion s'en présentera, je me plongerai sans hésitation dans un autre de ses romans! Une découverte qui me hantera longtemps, c'est certain!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eléa 22/12/2010 17:41



Un bon résumé qui donne très envie de découvrir cet auteur.



Géraldine 28/11/2010 20:06



Rhoo, mais tu me donnes hyper envie de lire ce livre ! Un livre passionnant, j'en ai besoin  ces temps ci, vu que je m'obstine à lire certains livres pour mon challenge ABC... et que ces
certains livres ne me conviennent pas du tout !!!



Midola 26/11/2010 13:00



Je l'ai repéré et je pense que je vais me laisser tenter !



Manu 25/11/2010 19:50



Je suis en train de le lire et pourtant, je ne suis pas aussi enthousiaste. J'ai l'impression de passer à côté.



Leiloona 25/11/2010 06:20



Moi non plus je ne connaissais pas cet auteur. J'étais réticente au début de ma lecture, mais charmée à la fin. D'ailleurs ce livre est parti en voyage ...