Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 12:25

Après une semaine de lecture intensive, j'ai choisi de souffler un peu en lisant un court roman pour la jeunesse. Ce qui m'a donné envie de lire ce roman? Son titre, tout d'abord, assez mystérieux... Mais aussi le thème qu'il aborde : les relations entre un enfant et ses parents adoptifs...

 

 

Image hébergée par servimg.com

L'histoire :

 

Haneul a été adoptée alors qu'elle n'était encore qu'un tout petit bébé. Ses parents adoptifs ne lui ont jamais caché qu'elle n'était pas un enfant "né du ventre" mais un "enfant du coeur". En effet, ces derniers sont très célèbres dans toute la Corée pour le rôle important qu'ils jouent auprès des organismes d'adoption. Sa mère, psychiatre reconnue passe très souvent à la télé et aime à donner l'image d'une famille parfaite. Mais Haneul grandit, et cela commence à lui peser. Elle ne supporte plus de devoir sourire sans cesse devant les caméras ou les appareils photos... Pire Haneul ne supporte plus le comportement de sa mère qui l'étouffe et ne lui laisse aucune liberté. Il faut dire que sa mère se fait du souci pour sa santé : âgée de trois mois seulement, Haneul a subi une opération à coeur ouvert qui lui a laissé cette grande cicatrice en forme d'hippocampe sur le torse. Et puis, au fond, c'est surtout ce statut d'enfant adopté, qu'on lui renvoie sans cesse à la figure, qu'Haneul commence à détester...

 

Voilà un petit roman très agréable à lire. J'ai beaucoup aimé son petit côté dépaysant, même si j'aurais aimé en apprendre davantage sur la culture Coréenne. L'écriture est fluide, c'est un récit très facile à lire mais qui n'est pas dénué d'une certaine poésie. J'ai apprécié les nombreuses métaphores qui essaiment tout le roman, notamment celles qui concernent l'adoption ou la maladie d'Haneul. Le titre en est d'ailleurs un très bel exemple.

 

L'adoption est un sujet délicat et j'ai apprécié la manière dont il est abordé ici. Kim Ryeo-ryeong nous montre que sous des apparences de bonheur idyllique peut se cacher une grande souffrance. Cependant, j'ai parfois été agacée par un petit côté "bons sentiments". J'ai trouvé que la crise entre Haneul et sa mère n'était pas suffisamment "violente" ( on sait à quel point les réactions des adolescents peuvent être épidermiques... ) et qu'elle trouvait une résolution trop rapidement et trop facilement. Cela s'explique dans doute par le fait que ce récit d'adresse à de jeunes lecteurs ( à partir de 11 ans ) , ce que je ne suis plus...

 

Mais mon grand âge ne m'a pas empêchée de m'attacher aux personnages. Haneul, tout d'abord, qui est également la narratrice, ne manque pas d'humour, et elle m'a souvent donné le sourire, par exemple dans le premier chapitre lorsqu'elle fait semblant d'être malade, non pas pour ne pas aller à l'école, mais pour éviter la cérémonie annuelle de l'organisme d'adoption. Mais aussi et surtout, la grand-mère qui, suite à des ennuis de santé est venue s'installer chez son fils. Grincheuse, mais aussi pleine de bon sens, elle entretient une relation particulièrement truculente avec sa belle-fille!

 

Bref, un récit agréable à lire, bien écrit mais qui, selon moi, manque un peu d'audace pour en faire un coup de coeur.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Dans ma PAL également ! A lire prochainement ! En tout cas la couverture est bien jolie !



Répondre
G


Sur le sujet de l'adoption, je te conseille chaudement les 2 bd romans graphiques : couleur de peau :miel. Délicieux et très bien fait.



Répondre
L


le titre est très joli je trouve!



Répondre
A


ça m'intéresse, je note le titre de suite !



Répondre
V


Vu que ton avis reste quand même un peu mitigé, je laisse ce titre de côté.


 



Répondre