Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 19:47

J'avais prévu de vous parler de L'avare de Molière pour cette troisième session du challenge J'aime les classiques, mais ce que je n'avais pas prévu, c'est que le mois de janvier allait passer aussi vite... Et je me suis souvenue que j'avais dans ma bibliothèque cette nouvelle très courte écrite par Gustave Flaubert et publiée en 1877 avec deux autres nouvelles sous le titre Trois contes. Je me suis donc lancée dans cette lecture.

Image hébergée par servimg.com
L'histoire :

Cette nouvelle raconte la vie de Félicité, une fille de campagne devenue servante. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que son nom a été mal choisi. Orpheline très jeune, elle est recueillie dans une ferme où on la maltraite. Elle travaillera ensuite dans une autre exploitation avant d'entrer au service de Madame Aubain. Malheureusement, le malheur la poursuit chaque fois qu'elle s'attache à quelqu'un : d'abord éconduite par Théodore qui lui avait promis le mariage, son neveu chéri la quitte pour prendre la mer, la fille de Madame Aubain tombe gravement malade... Puis il y a Loulou, le perroquet qu'elle fait empailler et qu'elle prend pour le Saint-Esprit, signe que le sien ne l'est plus tout à fait...

D'abord, je dois vous faire un aveu qui risque d'en horrifier plus d'un... Je n'ai jamais lu un seul roman de Flaubert... Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé avec Madame Bovary. Mais chaque fois, il m'est tombé des mains. C'est d'ailleurs pour cela que j'avais acheté ce livre, qui a d'ailleurs plutôt le format d'un fasicule, dans le but de parfaire ma culture et de pouvoir dire que, oui, j'ai lu Flaubert. Hum... ça c'était il y a quelques années déjà, et il a fallu le défi de Marie L. pour que je l'ouvre enfin.

Eh bien maintenant que je l'ai refermé, je ne suis guère plus avancée... Autant le dire tout de suite, je n'ai pas aimé. Alors, bon, dire qu'on n'a pas aimé le dernier roman à la mode, ce n'est déjà pas facile, mais dire qu'on n'a pas aimé Flaubert, j'avoue que j'étais assez embarrassée à l'idée d'écrire ce billet. Et puis je me suis dit "assume". Comme je dis souvent à mes élèves, on n'a le droit de ne pas aimer un livre, ce qui est intéressant, c'est de savoir pourquoi. Et là, je sens que vous m'attendez au tournant...  donc je vais essayer de vous expliquer ce qui m'a déplu.

C'est simple, il s'agit d'une nouvelle. Autant dire que ce livre partait donc avec un handicap... puisque les nouvelles et moi ne faisons pas souvent bon ménage. Je les trouve généralement frustrante car on n'a pas vraiment le temps de s'attacher au personnage et de creuser leur portrait. C'est exactement ce que j'ai ressenti ici. La nouvelle conte le destin de Félicité mais je n'ai pas ressenti grand-chose pour ce personnage... Certes, les malheurs s'enchaînent, mais aucun d'eux n'est véritablement approfondi, les états d'âme du personnage restent superficiels et je n'ai pas réussi à éprouver de la compassion. Je crois tout simplement que je ne l'ai pas trouvé crédible. Pourtant Félicité est largement inspirée de Julie qui a servi la famille Flaubert pendant cinquante ans, elle aussi. D'ailleurs, j'ai apprécié davantage le personnage de Madame Aubain, qui affronte elle aussi de nombreux malheurs : la perte de son mari d'abord, puis celle de sa fille Virginie. Mais là encore, cette figure est survolée...
Toujours concernant les personnages, je les ai trouvés trop nombreux. Une nouvelle est censée aller à l'essentiel. Dans celle-ci, on s'éparpille : des personnages apparaissent au détour d'une page pour disparaître ensuite. Leur présence ne semble pas justifiée, et j'avoue avoir été un peu perdue parfois, au point de devoir revenir en arrière en me demandant : "qui c'est celui-là déjà?". Rien de très agréable donc.

classi10.jpgAlors vais-je arborer le joli logo "j'aime les classiques" après vous avoir montré à quel point je n'avais pas apprécié cette lecture? Oui, bien sûr, il en faut bien plus pour me dégoûter! D'ailleurs, si vous m'y encouragez très fort, je retenterai peut-être l'expérience avec ce cher Gustave... parce que je suis persévérante et qu'on m'a toujours répété que Flaubert, c'est le bien. Alors, selon vous, lequel dois-je lire pour me réconcilier avec cet auteur? L'éducation sentimentale? Salammbô? Madame Bovary? Je me rallierai à la majorité...


Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Mes déceptions
commenter cet article

commentaires

June 30/08/2010 23:44



Madame Bovary !! parce qu'on a toute j'en suis certaine une petite eterrnelle insatisfaite qui rêve d'un amour qui n'existe qu'au cinéma ! Elle rêve de passion sans avoir compris que la passion
ne dure pas et finalement se lasse ... Mon coup de coeur Flaubert ;-)



Lounima 07/02/2010 12:23


Bon, ben, ce livre ne fera pas partie de mes prochaines lectures.
Sinon, personnellement, j'ai bien aimé "Madame Bovary" et je veux lire "Salammbô" depuis très longtemps déjà !!


Marie L. 05/02/2010 17:33


Ce n'est pas moi qui vais te réconcilier avec Flaubert! Comme toi, "Madame Bovary" me tombe des mains et vraiment, je n'aime pas ce bouquin (pas encore). "Un coeur simple", je l'ai sur ma PAL
depuis quatre ans bientôt et il n'a pas bougé! Enfin, il va bientôt partir dans mes cartons mais je ne suis pas prête de le lire...


emiLie 03/02/2010 14:44


J'ai récemment acheté trois contes de flaubert, recueil dans lequel figure Un coeur simple. On verra bien si cela me plaira...


Hathaway 02/02/2010 17:24


J'en garde un bon souvenir, je l'ai lu il y a deux ans il me semble et je l'ai trouvé très doux. C'est le seul Flaubert que j'ai lu mais il m'a donné envie d'en lire plus !