Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 06:05

Cette fois, les vacances touchent bel et bien à leur fin... Histoire de me remettre tout doucement dans le bain, j'ai choisi de lire un petit récit d'adolescence au thème, malheureusement, bien trop d'actualité : la drogue.

 

Silence.jpg

 

L'histoire :

 

Lorsque Jules reprend conscience, il est sur un lit d'hôpital : il souffre de migraines atroces et de vertiges incontrôlables. "Vous avez subi un traumatisme acoustique grave. Vous êtes restés dans le coma pendant plusieurs jours. Vous avez perdu l'audition." Telles sont les phrases qu'il parvient à lire entre deux vertiges, griffonnées sur une feuille par les médecins. Trois phrases qui lui font prendre conscience qu'il est condamné à vivre dans le silence jusqu'à la fin de ses jours. Lui qui aimait tant la musique... Mais que s'est-il passé? Tout commence par un banal mensonge : les parents de Jules pensent qu'il dort chez Alf et inversement. Une excuse presque banale pour faire le mur...  Les garçons rejoignent leurs amis dans une fête foraine, et se retrouvent de fil en aiguille dans une rave party. Là, Jules, pour impressionner sa petite amie Camille, décide de "jouer au grand" et avale deux cachets d'ecstasy. Ensuite, c'est le trou noir. Et puis le silence, ce silence obsédant avec lequel il va falloir apprendre à vivre...

 

Aborder le thème de la drogue dans un roman pour la jeunesse est toujours délicat : soit on sombre dans un récit moralisateur et culpabilisateur, soit on s'approche dangereusement de ce qui pourrait s'apparenter à une apologie. Benoît Séverac a su éviter ces deux écueils et nous offre un récit simple, touchant, et qui sonne terriblement juste. Je l'ai dévoré, d'une seule traite, avec parfois les larmes au bord des yeux. Parce que Jules est un ado comme les autres, et que tout ado un jour prend une décision qui n'est pas la bonne. Parfois sans conséquence, parfois avec des conséquences irréversibles. Et c'est ce point de non-retour qui fait le plus mal, je pense, parce que ça tient à si peu de choses... C'est un livre touchant parce qu'il est vrai tout simplement. 

 

Mais je crois que ce que j'ai apprécié par-dessus tout, c'est cette symbolique du silence au-delà de la surdité : parler ou se taire? Car si Jules se trouve dans cet état, c'est parce que la drogue qui lui a été vendue était coupée avec des produits dangereux, et pour un jeune garçon de quinze ans, c'est un véritable dilemme : parler et dénoncer les copains? Ou se taire et mettre en danger d'autres vies? L'amitié à cet âge est sans doute l'une des valeurs les plus importantes, et puis avec son handicap, Jules a peur que ses amis ne s'éloignent de lui...

 

Un très beau roman, donc, sur un sujet sensible, mais d'actualité... Une histoire que je ne manquerai pas de conseiller à mes élèves! 

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article

commentaires

Stephie 10/10/2011 07:45



Enfin lu, j'ai passé un bon moment 



Isa 09/10/2011 14:41



Il est dans le haut de ma LAL. Je reviendrai voir ton billet après ma lecture.



Edelwe 14/09/2011 10:26



C'est une manière étrange d'aborder le problème. Je suis intriguée!



Liyah 12/09/2011 15:57



Je vais le lire prochainement celui-là !



Géraldine 07/09/2011 12:43



Le sujet m'intéresse, je note.