Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:11

Je suis plongée en ce moment des les romans pour la jeunesse, et après des livres sérieux au cadre historique, j'ai eu envie d'une lecture un peu plus légère.

 

 

Image hébergée par servimg.com

L'histoire :

 

Quelques jours avant la rentrée, Emma reçoit une carte postale d'Hugo, son petit ami. Ce dernier lui annonce qu'il la quitte. Emma a du mal à y croire : elle lui avait résisté si longtemps qu'elle le pensait transi d'amour. Mais à la rentrée, elle comprend : Hugo l'a quittée pour Aude, la fille populaire du lycée, qui dirige le journal Lycée in. Humiliée en public par Aude, Emma décide de se venger. Elle s'introduit dans les locaux du Lycée in et procède à quelques modifications dans les réponses du courrier des lecteurs, sabotant le travail d'Aude. Elle utilise alors un pseudo : la Napoléonienne de l'amour. Mais elle est loin de se douter de l'engouement que ses articles vont provoquer chez les lycéens. Très vite, la porte du Lycée in devient un lieu d'affichage où on réclame à coprs et à cris son retour, Parmi ces mots, un étrange billet d'un certain Don Juan...

 

Voilà un roman étonnant avec lequel j'ai passé un bon moment. Si les personnages peuvent sembler très convenus au premier abord ( la fille timide et peu populaire, la fashionita du lycée, l'adolescent déscolarisé et fêtard ), j'ai finalement beaucoup aimé la manière dont ils évoluent. Ainsi, Emma, plutôt timide devient soudainement très populaire sous le pseudo de la Napoléonienne, car personne ne sait qui se cache sous ce mystérieux pseudo. Son succès la dépasse, et derrière ce pseudo, elle ose dire ce qu'elle ne dirait pas autrement. Tout part d'une simple vengeance, et prend vite des proportions qu'elle ne maîtrise plus.

La construction du roman est très intéressante car elle alterne le récit d'Emma avec celui de Benjamin, un élève de sa classe qui a complétement décroché. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui sous ses airs de gros dur cache beaucoup de sensibilité, et se lie même d'amitié avec un vieux libraire.

Mais ce que j'ai le plus apprécié, c'est l'histoire qui se noue entre la Napoléonienne et Don Juan virtuellement, et en parallèle, la manière dont ces deux personnages se croisent dans la réalité. Chacun ignore qui est l'autre, seul le lecteur possède toutes les clés pour interpréter gestes et paroles.

 

Bref, un roman actuel qui devrait beaucoup plaire à nos jeunes lectrices et avec lequel j'ai passé un bon moment.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Je viens de finir ce livre, je voulais avoir un avis autre que le mien, ton résumé et t'es critiques sont très justes. J'aime ces lectures fluides où l'on est vite emporter et pas restreint par des
descriptions futiles. Personnelement la fin du roman m'a beaucoup surprise, je m'attendais à continuer quelques pages sur cette histoire d'amour qui n'est plus virtuel mais bien reel entre Emma et
Benjamin, ce qu'on attend depuis le premier chapitre je pense... Mais non, justement je pense que cela fait un point positif à ce livre.


Répondre
A


Je ne l'ai pas lu celui-là, mais son premier roman Les premières fois m'avait beaucoup plu, je te le conseille.



Répondre
A


Je suis très tentée par ce livre ! Une lecture jeunesse "légère mais pas niaise" fait du bien de temps en temps :)



Répondre
E


J'ai très envie de le lire!



Répondre
S


On ne peut pas résister ! Je le note...



Répondre