Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 08:17

Ce livre est le troisième que je lis dans le cadre du jury Seuil policiers organisé en partenariat avec Babelio. Les deux premières lectures ( ICI et LA ) ne m'avaient que moyennement convaincue, j'attendais donc beaucoup de cette nouvelle lecture!

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

L'histoire :

 

Guido Guerrieri est avocat et plaide souvent à la cour de cassation. Un jour, il reçoit un coup de téléphone de Sabino Fornelli, l'un de ses confrères qui fait parfois appel à lui. Mais cette fois, c'est un peu différent... Ses clients Tonino et Rosaria Ferraro lui offrent une grosse somme d'argent pour essayer de trouver de nouveaux éléments qui pourraient relancer l'enquête sur la disparition de leur fille. Manuela, une jeune étudiante sans histoires a disparu depuis six mois, alors qu'elle revenait d'un weekend festif avec des amis. Faute d'éléments permettant d'avancer dans l'enquête, le procureur est sur le point de classer l'affaire. Cette idée est insupportable pour les parents. Guido accepte alors d'enquêter... Il décide de réinterroger les différents témoins mais s'aperçoit rapidement qu'ils ne sont pas tous très coopératifs... Seule Caterina, l'une des amies de Manuela semble vouloir l'aider, voire un peu plus...

 

Ce roman m'a d'abord étonnée par sa briéveté : à peine 250 pages pour un policier, avouez que c'est peu commun... Et pourtant, ce sont 250 pages d'efficacité qui m'ont entraînée à tourner les pages et à lire ce roman quasiment d'une seule traite. Le procédé est assez original, puisque c'est un avocat qui se met dans la peau de l'enquêteur et qu'il s'agit en fait de reprendre une affaire qui a déjà été menée par les policiers. Ce qui fait la force de ce roman ce sont les personnages. Guido Guerrieri est le narrateur, il est attachant, intelligent, vif, mais il a aussi ses faiblesses : les femmes! Alors lorsqu'il interroge la jeune Caterina qui se montre très avenante, cela donne des passages succulents... Un peu comme une bataille entre sa bonne ( elle pourrait être ma fille ) et sa mauvaise conscience ( oui, mais elle est majeure ). Il y a Nadia aussi, une ancienne prostituée qu'il a défendue autrefois dans une affaire de proxénétisme. Il la retrouve chaque soir dans le bar homo qu'elle tient désormais. J'ai beaucoup aimé leurs rencontres, leurs discussions et leurs promenades nocturnes. Cela ne l'empêche pas, heureusement, d'avancer dans son enquête. Et là, il ne faut pas s'attendre à trouver de l'action. Tout se joue dans les interrogatoires, le rythme est assez lent, mais le suspense est néanmoins ménagé et c'est un vrai régal de voir comment peu à peu Guido semble s'approcher de la vérité. Vérité étonnante et inattendue!

 

Me voilà donc convaincue par ce roman, qui pour le moment est mon préféré des trois! Il est efficace, étonnant et en plus, très bien écrit! C'était, je crois, le premier policier italien que je lisais et je ne suis pas déçue!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans A lire pour le plaisir
commenter cet article

commentaires

Géraldine 22/06/2011 22:31



Tu me tentes bien là ! Si en plus ce roman n'est pas trop long,  c'est tant mieux. C'est étrange , pourquoi par "tradition" les polars devrait être épais... Pour moi, les meilleurs livres
sont les plus courts, ceux qui ne se perdent pas dans les détails dans l'absolu.



Stephie 10/06/2011 16:37



Je tenterai peut-être ma chance alors ;)



Alex-Mot-à-Mots 09/06/2011 15:23



Une critique plusmitigé su run autre blog participant. Des débats qui promettent d'être passionnants.



Lilibook 09/06/2011 13:26



ah bah il a l'air bien oui.



djak 08/06/2011 21:30



ah oui, tiens, un policier italien! peu courant et d'après ce que tu en dis, pas mal du tout! à découvrir! merci