Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 07:51

La lecture du dimanche

 

Etant donné nos programmes chargés en ce moment, nous avons choisi cette semaine une lecture courte afin de pouvoir l'honorer dans les temps. Stéphie avait dans sa PAL ce petit récit libertin dans la collection folio 2€. Le mot libertin m'a tout de suite convaincue, vous imaginez bien...

 

 

Image hébergée par servimg.com

L'histoire :

 

Lorsqu'il arrive à Paris, le jeune narrateur n'a que très peu d'argent...  Jeune, fougueux et bien pourvu par Dame Nature, il décide de tenter sa chance auprès de ces bourgeoises d'un certain âge, voire d'un âge certain, qui sont prêtes à payer pour passer un peu de bon temps dans les bras d'un homme jeune. Celui que l'on surnomme le Petit-Fils d'Hercule ne tarde pas à se faire une réputation et à être recommandé à toutes les grandes dames de ce monde jusqu'en Russie. Il passe ainsi de lit en lit, contentant chaque fois une ou plusieurs dames...

 

Mais quel ennui, mon dieu, quel ennui... Ce texte a été écrit au XVIIIè siècle puisqu'il a d'abord été publié dans le Pléïade consacré aux romanciers libertins de ce siècle. La langue est donc assez riche, mais paradoxalement, pour tout ce qui concerne les ébats, le vocabulaire est très pauvre : "con", "vit" et "foutre", voilà les trois mots qui reviennent sans arrêt dans ce récit...  L'auteur donne vraiment l'impression de ne pas en connaître d'autres... et que c'est répétitif!

 

L'action est tout autant répétitive d'ailleurs... puisque notre cher Petit-Fils d'Hercule se vante d'enfiler ces dames à la chaîne, il passe de l'une à l'autre en quelques lignes.. Et le con de la comtesse de Truc, et le con de la marquise de Machin... comme à l'usine!  De ce fait, on ne trouve aucun détail sur aucune de ses aventures... alors que c'est cet aspect qui aurait pu être émoustillant. On reste malheureusement en surface à chaque fois...

 

Bref, une déception pour moi... Heureusement qu'il n'y avait que 125 pages écrites en grosses lettres, sinon je ne suis pas certaine que je serais allée au bout de cette lecture.. Mais qu'en a pensé Stéphie?

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Mes déceptions
commenter cet article

commentaires

A. 04/12/2012 13:00


Lecteurs de ce blog, faites-vous votre propre idée ! Je ne suis pas du tout d'accord avec les jugements qui figurent ici. Pour ma part j'aime beaucoup ce récit, la concision et la précision du
style, beau et classique sans être précieux. On retrouve sous ces belles tournures, en apparence univoques, l'ironie chère à Crébillon ou à Sade. Pas de longs développements moraux et politiques,
mais le texte ne se cantonne pas non plus à la description de scènes salaces ! Les idées et sentiments du narrateur sont souvent exprimés par de belles fulgurances et certains passages sont
vraiment jouissifs. Et puis les références à l'antiquité ainsi que certaines métaphores sont drôles ! (enfin, c'est mon point de vue : foutre comme on éternue (ou comme on chante), décharger
comme jupiter, naître et renaître, céleste bordel, etc). Bien sûr on est dans l'exagération et dans la virilité romanesque, mais comme dans Sade la femme aussi décharge et ne s'en prive pas. Et
puis le narrateur se moque gentiment de lui-même, le ton n'est pas prétentieux. Bon en résumé je recommande vivement ! Et effectivement le texte est très court (folio 2 euros).

lasardine 26/04/2011 17:17



vous vous rejoignez toutes les deux, je confirme que je passe mon chemin!!



Mlle Y 14/04/2011 15:49



Les romans libertins sont loin de toujours soigner leur écriture mieux vaut bien tomber. Des liaisons dangeureuses à celui que tu évoques il semble y avoir une marge.



Noukette 12/04/2011 01:14



Bon, loupé cette fois...! Dommage, j'aimais bien l'idée de votre lecture commune ! ;-)



Alex-Mot-à-Mots 11/04/2011 14:31



Beaucoup de libertinage ces dimanches chez vous. J'espère que cela ne vous attire pas trop d'esprits chagrins.