Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 10:15

Voilà un petit moment que je ne m'étais pas replongée dans un Jonquet, un auteur que j'ai découvert l'an dernier pour mon plus grand plaisir! Alors, comme deux titres m'attendaient encore dans ma PAL, j'ai profité de mon envie de thriller pour pénétrer dans le manoir des immortelles...

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

L'histoire :

 

Un homme mystérieux qui se fait appeler Hadès surveille depuis un studio les allées et venues dans l'appartement d'en face. Il attribue un numéro aux différents visiteurs avant de les prendre en filature. De son côté, Salarnier se trouve confronté à une enquête déroutante : le médecin légiste avec qui il a l'habitude de travailler est retrouvé décapité sur un chantier. Et l'outil qui a été utilisé pour lui couper la tête est pour le moins inhabituel... D'autant plus inhabituel que Salarnier fait rapidement le rapprochement avec d'autres cadavres qui ont été retrouvés assassinés dans les mêmes conditions... Mais rien ne semble pouvoir relier les différentes victimes, à moins que...

 

Dès les premières pages, pas de doute, on sait qu'on vient d'ouvrir un Jonquet. Son univers si particulier est là, tout est fait pour perdre le lecteur, pour lui enlever tout repère. En effet, l'auteur aime embrouiller l'esprit du lecteur, le mener sur un chemin qu'il devra d'abord parcourir à l'aveuglette avant de comprendre peu à peu ce dont il est question. Mais Jonquet, je commence à le connaître, et cette fois, j'avais compris certaines astuces dès les premières pages. Cela n'enlève pas le plaisir de la lecture, bien au contraire... car je savais que j'étais attendue au tournant et que ce que j'avais deviné n'était qu'une petite partie de ce qu'il y avait à comprendre. L'auteur nous sert une fois de plus un roman sombre à souhait, avec un tueur complexe. La mort est omniprésente, d'une part avec les meurtres, mais aussi par la maladie à laquelle font face Salarnier et son épouse, gravement malade. J'ai beaucoup aimé la manière dont Jonquet traite le cancer de Martine, il propose une véritable réflexion sur la maladie et la mort et donne par la même occasion, une épaisseur particulière à son enquêteur. Encore un très bon Jonquet, et il me tarde de me plonger dans le prochain!

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


Bonsoir,


Je suis actuellement en IUT carrières sociaes et en train de le lire pour la deuxième fois, car je dois faire un exposé sur ce livre. La relecture est différente de la première. C'est le première
fois que je lis un ouvrage de Jonquet et j'avoue beaucoup apprécier son style. Très bon livre j'ai hâte de le présenter à mon groupe.


Cordialement


Guillaume



Répondre
D


Bonsoir Pimprenelle, j'ai dit tout le bien que je pensais de ce roman avec quelques autres le 07/09/09. Je viens de lire aujourd'hui, le Bal des débris (Poche Point Seuil): excellent. Il nous
manque, Thierry Jonquet. Bonne soirée.



Répondre
V


Je viens de publier mon billet sur Les orpailleurs ... c'ets un auteur dont l'univers me plaît, je note ce titre !



Répondre
M


Il m'a l'air bien chouette ce livre :)


Je prends note :)


 


Bonne journée



Répondre
L


Ah tiens je ne connaissais pas ce titre de Jonquet.



Répondre