Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 07:55

Je continue ma découverte des livres d'Arthur Ténor, qui propose décidément à ses jeunes - et moins jeunes - lecteurs des thèmes très variés! Cette fois, c'est le titre qui a retenu mon attention : j'étais curieuse de découvrir quel était ce fameux livre dont on peut être la victime...

 

 

Image hébergée par servimg.comL'histoire :

 

Alex est un jeune garçon qui aime se faire peur. Aussi lorsqu'il entend parler de cette nouvelle librairie, impasse des Martyrs, il n'hésite pas une seconde. Nico, le caïd de l'école en ferait des cauchemars. Il faut dire que cette librairie est spécialisée dans les livres fantastiques mettant en scène diables et sorcières... Et lorsqu'Alex s'y rend, en compagnie de son amie Camille, il fait la connaissance d'un libraire très inquiétant et mystérieux. Attiré par un livre étrange, il retourne à la librairie dès le lendemain afin de l'acheter. Le titre de ce livre? Le livre dont vous êtes la victime. Son principe? Le livre vous donne des ordres et vous devenez son personnage principal. L'histoire s'écrit au fur et à mesure de vos actions... La première mission d'Alex?  Se rendre au cimetière, descendre dans trois caveaux pour remettre en place les couvercles des cercueils... Tout ceci lui semble totalement ridicule, et pourtant Alex s'y rend... L'histoire est lancée et rien ne semble pouvoir l'arrêter!

 

Avouez qu'un tel résumé est alléchant! J'avais vraiment hâte de me plonger dans ce livre et de voir ce que cela pouvait donner! J'ai adoré toute la première moitié du roman quand les enfants se rendent à la librairie et qu'Alex commence à comprendre que ce livre est bien plus qu'un simple récit fantastique, et que la fiction prend le pas sur la réalité. Mais ensuite, je dois reconnaître que j'ai perdu un peu de mon enthousiasme... Tout se complique, et Alex perd de plus en plus pied. Les événements étranges prennent le dessus, les personnages et les actions se multiplient, et la vieille lectrice que je suis a un peu perdu pied elle aussi...

 

Je pense en effet que c'est là que le bât blesse... Contrairement aux autre titres de l'auteur que j'ai lus jusqu'à maintenant, ce récit s'adresse vraiment aux tous jeunes lecteurs, et s'il est estampillé "à partir de 11 ans", je pense qu'il peut se lire également avant. Et là aucun doute, il saura envoûter son lecteur. A cet âge ils sont généralement friands de ce genre de lecture où l'on se fait un peu peur.. Je pense aux sixièmes qui disent souvent aimer la collection Chair de Poule. Ils trouveront leur compte dans ce livre, c'est certain, d'autant que le concept est vraiment original.

 

Pour ma part, je continuerai ma découverte de l'auteur avec les quelques titres historiques qui me font déjà de l'oeil : Mémoire à vif d'un Poilu de quinze ans ou encore C'était la guerre...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y


il a l'air pas mal, je le mets dans ma liste à lire, on verra ce qu'il donne.



Répondre
L


à partir de quel âge le conseilles tu?



Répondre
B
Je l’ai lu à 13 ans j’en n’ai pas du tout eu peur c’est super pourboire cet âges l’a
C


Mon premier Arthur Ténor que j'ai lu et j'ai beaucoup aimé.



Répondre
G


Manifestement, dommage qu'il n'existe pas une version adulte de ce livre, car le fond a l'air sympa tout de même.



Répondre
V


Vu que j'ai d'autres titres de cet auteur en attente, je laisse celui-là de côté.



Répondre