Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 09:21

La lecture du dimanche

 

De Zola, je n'avais lu que la Curée, étudiée alors que j'étais lycéenne... Un gouffre culturel à combler donc! Lorsque Moka a lancé la lecture de la série des Rougon-Macquart, à raison d'un titre par mois, je me suis dis que j'allais essayer. D'autant qu'Emile Zola est l'auteur chouchou de Stéphie : il n'en fallait finalement guère plus pour me convaincre de me frotter au premier titre de la série!

 

 

Image hébergée par servimg.comL'histoire :

 

Tout commence un soir de décembre 1851 : Silvère et Miette ont un rendez-vous amoureux, comme chaque soir sur le terrain vague de Plassans. Mais ce soir-là, tout est différent, car Silvère s'apprête à rejoindre les rangs des insurgés républicains dès le lendemain, et Miette ne sait pas quand elle le reverra. En effet, le coup d'état de Napoléon vient d'avoir lieu et la résistance s'installe. Seulement, au cours de leur promenade, Miette et Silvère croisent ces insurgés et la jeune fille se retrouve, plus ou moins malgré elle dans leurs rangs avec son bien-aimé.

 

A Plassans, la rumeur gronde : les insurgés sont sur le point d'entrer dans la ville et de reprendre la mairie. Parmi, les habitants se trouve la famille Rougon : Pierre, né d'une mère à moitié folle, qui s'est corrompue suite à la mort de son père et lui a donné un demi-frère et une demi-soeur a toujours rêvé de faire fortune. Son épouse, Félicité, est aussi vénale que lui, et tous deux compte bien profiter de la situation politique pour s'enrichir. Tout ce qu'ils ont à faire, c'est de soutenir les bonnes personnes au bon moment...

 

Difficile de résumer ce roman tant il foisonne d'événements et de personnages... J'avoue que j'appréhendais un peu cela avant de me lancer dans cette lecture, ainsi que les longues descriptions pour lesquelles Zola est réputé. Je m'attendais à une lecture difficile - d'autant plus que je ne lis plus beaucoup de classiques - et en fait, non. Dès les premières pages, j'ai été littéralement emportée par la langue de Zola. Une langue magnifique, où chaque mot est choisi méticuleusement : on pourrait relever une citation à chaque page tant la langue française est mise à l'honneur. Je ne vous en livrerai qu'une seule, la première que j'ai relévée mais également la dernière, tant j'aurais pu en noter :

 

Ils n'échangèrent pas de baisers, rien qu'une étreinte où l'amour avait l'innocence attendrie d'une tendresse fraternelle"

 

Qu'en est-il de l'intrigue? Là, encore, j'avais quelques appréhensions, car, si j'ai un jour connu sur le bout des doigts - ou presque - l'histoire du XIXè siècle, je dois reconnaître que j'ai énormément perdu... pour ne pas dire tout! Mais là encore, ce fut un véritable bonheur! Tout est clair, et j'ai eu l'agréable impression de réapprendre l'Histoire aux côtés des personnages! Et quels personnages! C'est là aussi l'une des forces de ce roman ( mais je ne lui ai trouvé aucune faiblesse... ) : ces personnages sont vraiment taillés pour moi : alcooliques, violents, fous, hypocrites... : Emile Zola nous donne a voir tout ce que l'être humain a de plus vil. ( Attention, j'ai dit taillés pour moi, et non à mon image! Juste de quoi satisfaire mon goût pour le glauque et le côté sombre de l'être humain... ). Toute la généalogie des Rougon-Macquart est retracée, et du premier au dernier, tous m'ont plu. Chacun a des défauts, pour ne pas dire des tares... et là encore, cela m'a permis de me réconcilier avec les longues descriptions, puisque chaque portrait est un petit régal dont je me suis délectée page après page.

 

Bon, vous l'aurez compris, j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture - ce qui ravira Stéphie qui avait peur que je n'accroche pas avec son auteur chouchou - et je pourrais vous en parler pendant des heures encore. Mais là n'est pas le but! Lisez-le, vous verrez! Pour ma part, je poursuis l'aventure et relirai La Curée dès le mois prochain - alors qu'habituellement, je déteste relire un roman déjà lu, c'est dire si je suis conquise! Quant au challenge de Moka, sachez que je n'y suis inscrite qu'officieusement, 2011 étant mon année sans challenge. Et ce serait quand même assez drôle de ne réussir à honorer que le challenge auquel je ne suis pas inscrite! A suivre donc... car nous n'en sommes qu'au début de l'aventure!

 

En attendant, je m'empresse d'aller lire l'avis de Stéphie, même si j'en connais déjà les grandes lignes!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

La fortune des rougon Emile Zola 16/07/2012 17:36


La Fortune des Rougon est le démarrage obligatoire poyur bien appréhender toute la saga des Rougon-macquart.


Incontournable

manson olivier 16/05/2011 14:14



Emile Zola a marqué d'une empreinte de géant la littérature
française.


Hommage lui est rendu sur le nouveau site dédié à sa grande fresque les Rougon-Macquart, avec diverses rubriques dont une biographie Emile Zola détaillée.


Bravo pour ce blog carnets-de-lecture très réussi et bon courage pour la suite.



Luna 28/02/2011 12:32



Emile Zola est un auteur que j'ai découvert en primaire, c'est le premier vrai auteur que j'ai lu et malgré les difficulté de langage (déjà qu'a 20ans c'est pas évident de le lire, alors à 8...)
j'avais beaucoup apprécié. C'est l'un de mes auteurs doudous que je lis quand j'ai le cafard !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur son livre "Nana" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Luna 26/02/2011 09:29



Emile Zola est un auteur que j'ai découvert en primaire, c'est le premier vrai auteur que j'ai lu et malgré les difficulté de langage (déjà qu'a 20ans c'est pas évident de le lire, alors à 8...)
j'avais beaucoup apprécié. C'est l'un de mes auteurs doudous que je lis quand j'ai le cafard !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur son livre "Au Bonheur des Dames" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Noukette 09/02/2011 23:43



En tous cas, je dis chapeau madame.... Relire tout les Rougon Maquart dans l'ordre, c'est pas rien ! ;-)