Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 11:51

Lorsque Livraddict a proposé il y a quelques semaines un partenariat un peu particulier autour de ce livre, j'ai été séduite immédiatement par l'idée. Il s'agissait de lire le livre, d'en discuter ensuite sur le forum et de clore cette aventure par une discussion avec l'auteur.

Image hébergée par servimg.comL'histoire :

Frédéric Carloni, un journaliste, est retrouvé assassiné au beau milieu de Pigalle. Aucun doute, il s'agit d'une affaire sensible. En effet, le journaliste avait fait publié un article le matin même et travaillait sur un livre afin de dénoncer les manipulations d'un grand groupe télévisuel. L'enquête est donc confiée aux spécialistes de la crim' : l'équipe du commissaire Delajoie au 36, quai des Orfèvres, siège de la direction de la police judiciaire à Paris. En effet, les meurtres s'enchaînent, tous plus violents les uns que les autres, et il semble que quelqu'un soit bien décidé à procéder à un grand nettoyage afin de faire taire tout ce beau monde. L'enquête s'annonce difficile...

Voilà un roman d'un genre bien nouveau... et je dois avouer que mon avis est très partagé. J'ai presque envie de dire que j'ai adoré et detesté à la fois... Etrange, n'est-ce pas? Je n'ai pas l'habitude de ressentir des émotions aussi contradictoires face à un livre et je vais tenter de m'en expliquer. Ce que j'ai adoré d'abord : l'enquête et la manière dont elle est résolue. Le lecteur est plongé dans les bureaux de la crim', un lieu presque mythique, on sent que l'auteur s'est beaucoup renseigné et qu'il maîtrise son sujet. Les rouages de l'enquête nous sont dévoilés de manière précise et très intéressante. L'enquête en elle-même est très bien construite, et l'ensemble est mené d'une main de maître. Bref, ça tient la route, et la fin est particulièrement brillante : on ne voit vraiment rien venir! Vraiment un très bon polar! Mais alors, me direz-vous? Eh bien, il s'agit d'un polar certes, mais un peu particulier. Je me permets de reprendre les propos de l'éditeur qui sont très clairs : "Il se situe aux lisières du documentaire et du roman, et, de ce fait, peut apparaître comme un essai. Chaque opus est articulé autour d'une thématique précise. Il s'agit, dans ce premier tome, d'évoquer plus spécifiquement la relation entre marketing télévisuel et commerce de masse." Voilà un concept bien intéressant. Cependant, je n'ai pas accroché du tout à cet aspect du roman et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, parce que la première et la quatrième de couverture ne laissent absolument pas transparaître cet aspect du livre. J'ai eu un peu la sensation d'être "trompée". On s'attend à un bon polar, je cite le résumé : "Une quête de vérité, semée de morts et de fantômes, où la violence des crimes se heurtera à la brutalité ordinaire du quotidien, où les évidences se transformeront rapidement en leurres." Mais rien ne laisse présager ces nombreux chapitres documentaires. Et là, j'ai envie de dire : trop, c'est trop! J'ai parfois eu l'impression de lire une encyclopédie... Certes, j'ai beaucoup à apprendre en matière d'économie et de techniques publicitaires, mais là, je me suis sentie un peu étouffée. Et c'est vraiment dommage car les sujets abordés n'étaient pas dénués d'intérêt. Seulement j'ai eu l'impression que l'auteur faisait dans la surenchère, voulant nous servir dix pages là où deux aurait suffi...

Vous le voyez, mon avis est un peu comme un grand écart... mais il faut reconnaître que l'auteur a du talent, celui notamment de susciter la curiosité de son lecteur, car malgré ces réticences, les dernières pages du roman ont su me donner envie de lire le prochain tome afin d'en savoir plus sur le commissaire Delajoie, un personnage que j'ai adoré tant il est complexe... Et puis, pour le prochain, au moins, je serai prévenue...

Je remercie donc
Livraddict et L'autre éditions pour cette aventure très enrichissante.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

je n'ai pas aimé ce roman je me suis forcée pour le finir.


Répondre
T

Dommage que l'effet documentaire t'a un peu refroidie ... mais sinon c'est vrai qu'il est dense ... et que le polar est vraiment une bonne enquête où tout le monde suit la carotte pour se retrouver
dans une situation toute autre.

:)


Répondre
A

Il avait peut-être la consigne de délailler, sinon le livre aurait paru en nouvelle ?!


Répondre
M

Clairement, ce livre n'est pas pour moi!


Répondre
M

Je ne me sens pas trop tentée !


Répondre