Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 12:57

Je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin et j'ai enchaîné avec un nouveau thriller qui m'a gentiment été envoyé par Solène des éditions du Cherche Midi, qui commence à connaître mon goût pour les thrillers bien noirs... Je la remercie mille fois car j'ai été comblée par ce roman glauque à souhait...

 

 

Image hébergée par servimg.com

L'histoire :

 

Le commissariat de Toulouse a mauvaise réputation : beaucoup d'affaires n'ont pas été résolues et depuis quelques mois, la criminalité augmente. Pierre Balési, capitaine de police est pris d'un terrible doute : et si ces meurtres insolubles étaient le fait d'un seul homme? Un tueur en série, sans réel mode opératoire, si ce n'est la violence du crime... Mutilations, torture et même sévices sexuels.  Balési mène l'enquête et compte sur son ami, Richard, médecin légiste pour l'aider à résoudre ce noeud de crimes qui semble inextricable. Bientôt, le préfet lui offre une cellule spéciale dédiée à la traque de tueur mais en échange, il a obligation de résultats... Seulement, les apparences sont parfois trompeuses...

 

Dès les premières pages, le ton est donné : le lecteur assiste à une scène bien étrange : Nous sommes en 1974, un petit garçon de deux ans se mutile le sexe jusqu'au sang dans un train devant des passagers atterés. En lui sommeille déjà une perversité qui ne cessera de grandir... A ce point du roman, je savais déjà que le ton allait me plaire! Et j'avais raison! Ce thriller a des atouts nombreux! D'abord, l'alternance des points de vue : en italique, l'évolution du petit garçon dont l'identité ne fait aucun doute dans l'esprit du lecteur, à la troisième personne, l'enquête menée par Balesi et certains actes du criminel, et, à la première personne, le récit du tueur lui-même. D'abord déçue de connaître dès le début l'identité du tueur, j'ai vite apprécié l'intérêt d'être plongée dans sa tête, de comprendre ses motivations, sa perversité, son plaisir à tuer... Mais aussi de pouvoir mesurer l'avancée de l'enquête ou ses erreurs. Son rythme ensuite : les chapitres sont courts, les actions s'enchaînent rapidement, j'ai dévoré les 500 pages de ce roman en moins de 24heures tellement j'étais prise dans l'intrigue, happée, subjuguée par tant de perversité... Et chose incroyable, l'auteur parvient même à nous faire ressentir de la sympathie pour le tueur... De la sympathie, on en ressent aussi pour Balési que la vie n'a pas épargné : ce personnage a une véritable épaisseur et je l'ai trouvé très attachant. Enfin, si l'identité du tueur est révélée dès le début, l'auteur a su ménager le suspens et les surprises. On va de découvertes en découvertes jusqu'à une fin absolument magistrale! Eric Cherrière signe ici son premier roman, et j'espère bien que ce ne sera pas le dernier!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Edelwe 26/07/2010 19:05



Euh...rien que la couverture et la description de la première scène me dponne envie de passer mon chemin.



Véro. 26/07/2010 19:03



Un titre à noter dans ma LAL !



Manuel Gomez-Brufal 22/07/2010 10:49



Bonjour, je suis l'auteur de 12 livres que je souhaiterais vous présenter. Comment dois-je m'y prendre ? Merci de m'avoir lu.



Marie 18/07/2010 19:22



Euh...je l'ai feuilleté et il y a des passages qui m'ont vraiment mis mal à l'aise, je n'ai pas eu envie de continuer cette lecture, les romans noirs ne sont décidément pas pour moi




pyrausta 18/07/2010 11:44



bon ben...c'est rate!! je vais aussi continuer à lire des polars!!! je ne sais pas pourquoi mais en te lisant j'ai le sentiment de savoir qui est le coupable...il va falloir que je m'y mette pour
savoir si mon intuition est bonne...