Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:05

Voilà de nouveau un livre vers lequel je ne me serais pas tournée de moi-même et que j'ai découvert grâce à un partenariat avec Livraddict et les éditions Calmann-Levy. Je les remercie tous deux, car sans ce partenariat, je serais passée à côté d'une très belle lecture!

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

L'histoire :

 

Comme beaucoup de Maliens, Sagui Cissoko, le père d'Aya, a fait l'aventure, c'est-à-dire qu'il est venu s'installer en France afin de travailler et de pouvoir envoyer un peu d'argent à sa famille. Cinq ans plus tard, il retourne au pays où il épouse Massiré qu'il ramène ensuite en France et qui lui donnera quatre enfants, Aya étant la seconde. Ils s'entassent tous les six dans le studio d'un immeuble de la rue Tlemcen, mais ils sont heureux. Pourtant, un terrible incendie va embraser cet immeuble et entraîner la mort du père et de la soeur d'Aya. Massiré, qui refuse de rentrer au Mali s'efforce alors d'élever seule ses enfants, dans la tradition du Danbé qui signifie la dignité en malinké, malgré la souffrance et malgré les difficultés. Aya, elle, commence à boxer...

 

Grand bien m'a pris de participer à ce partenariat! Si le titre et la couverture - un peu tristounette, il faut bien le reconnaître - ne m'avaient de prime abord pas plus emballée que ça, le récit m'a, quant à lui littéralement transportée! Danbé est le fruit d'un travail à quatre mains, Marie Desplechin ayant prêté sa plume à Aya Cissoko ( Stéphie qui les a rencontrées vous explique tout dans ce billet ). Aya Cissoko témoigne ainsi de son parcours d'enfants d'immigrés, un parcours semé d'embûches mais tout au long duquel, à l'image de sa mère, elle sait rester digne. J'ai été très touchée par son histoire : dans la vie, comme sur le ring, Aya parvient toujours à se relever et à aller de l'avant. Pourtant, rien ne lui est épargné : sa vie est un éternel combat. J'ai dévoré ce court récit presque d'une seule traite. Certes, il est court, mais il est extrêmement fort, et j'ai suivi le destin d'Aya, subjuguée, emportée mais aussi parfois révoltée par certaines situations.

 

Un témoignage magnifique, tout en dignité, à découvrir de toute urgence! Même le thème de la boxe qui, a priori, ne m'attire pas particulièrement, a su me passionner.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lasardine 26/04/2011 17:16



pas le genre de lecture dont j'ai envie en ce moment, mais je garde le titre dans un p'tit coin, Stephie et toi donnez bien envie!



Noukette 12/04/2011 01:14



J'ai adoré !



Sara 10/04/2011 22:53



Je suis en train de le lire. Pour l'instant, je suis assez refroidie par l'écriture mais l'histoire me passionne littéralement. 



Leiloona 09/04/2011 08:39



Prévu pour ma première semaine de vacances ! :)



MyaRosa 07/04/2011 23:16



Je ne lis que de bons avis sur ce livre alors que, comme toi, je serai certainement passée à côté sans m'y intéresser.