Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 09:49

La lecture du dimanche

 

Nous avions beaucoup apprécié la lecture de Cérémonie lors de notre semaine anniversaire, et nous avions toutes deux envie de découvrir d'autres titres de Richard Montanari... Grâcte à Solène, nous avons pu nous plonger dans ce nouveau thriller pour une nouvelle lecture commune!

 

 

Image hébergée par servimg.com

L'histoire :

 

Kevin Byrne et Jessica Balzano travaillent au service des affaires non résolues de la police criminelle. Ils viennent de resortir le dossier concernant la mort de Caitlin O'Riordan retrouvée morte quatre mois plus tôt dans un bâtiment désaffecté de Philadelphie. Une mort étrange par noyade, sans trace de lutte et alors qu'on ne trouve pas d'eau à cet endroit. Une mort que l'on pourrait presque croire accidentelle si ce n'est que quelqu'un a bel et bien déplacé le corps. L'affaire n'a pas été résolue mais un coup de téléphone relance l'enquête : un homme a appelé et affirme être l'assasin de Caitlin, il décline même son identité et l'endroit où l'on pourra le trouver. Mais une fois sur place, Kevin et Jessica découvre un coeur humain conservé dans un bocal. L'assassin veut jouer et les invite indice après indice à tenter de résoudre l'énigme qu'il leur a concoctée. Mais pour les enquêteurs, c'est un jeu bien macabre, car très vite, les cadavres s'accumulent sur leur chemin. Le point commun entre ces jeunes filles? Elles ont toutes fuguées et sont totalement livrées à elles-mêmes...

 

On retrouve dans ce roman la construction hautement complexe déjà remarquée dans Cérémonie. Une construction qui plonge d'abord le lecteur dans une certaine confusion mais qui se révèle une fois encore terriblement efficace. Nous suivons ainsi les enquêteurs, mais aussi l'assassin que l'on connaît donc dès la première partie du roman sans que cela n'enlève suspense et intérêt à l'intrigue. Mais nous avons également le point de vue des victimes, avant leur rencontre avec le criminel, tandis qu'elles errent dans les rues de Philadelphie, mais aussi après leur enlèvement, puisque l'assassin les séquestre avant de les tuer. Cela donne forcément une dimension effrayante au roman, puisque nous vivons la panique, l'étouffement, la peur de ces jeunes filles de l'intérieur.

 

Outre sa construction, ce sont aussi les personnages qui font la force de ce roman. L'assassin tout d'abord, qui ne se contente pas de tuer mais qui obéit à un plan machiavélique qu'il s'est fixé. Un plan dans lequel les enquêteurs ont toute leur place, puisqu'il les nargue, leur livre des indices afin qu'ils découvrent les scènes de crime. Tout est très bien ficelé et s'enchaîne dans un suspense redoutable. La magie a d'ailleurs une place importante dans toute cette mise en scène, et j'ai aimé lire tout ce qui concernait l'histoire du tueur et ce qui l'avait amené à agir ainsi. Les enquêteurs, eux aussi, sont bien construits : je les ai trouvés attachants et j'ai aimé le duo qu'ils forment, sans que, pour une fois, il n'y ait d'ambiguïté dans leur relation. Jessica et Kevin  vraiment humains : ils sont forts, certes, mais ont aussi leur faiblesse et j'ai apprécié de les voir craquer à certains moments.

 

Bref, un très bon thriller qui se dévore malgré ses 534 pages. Les pages se tournent, les chapitres s'enchaînent sans que l'on ne s'en rende vraiment compte. Allons voir si Stéphie est convaincue elle aussi et prête à poursuivre l'aventure avec moi!

Partager cet article
Repost0

commentaires

D


Bonjour Pimprenelle, j'ai lu Déviances du même auteur: haletant de bout en bout. Je note ce titre. Bonne après-midi.



Répondre
D


je suis en train de le lire suite au billet enthousiaste de Stephie. Pour ma part, j'avais beaucoup aimé Psycho, du même auteur.



Répondre
S


Continuons, ma soeur, continuons 



Répondre
N


Chouette, je note un auteur que je ne connais pas encore ! ;-)



Répondre
A


Je n'ai rien lu de cet auteur et pourtant dernièrement j'ai été tentée d'acheter "7" puisqu'il est sorti en poche au mois de janvier de cette année. "Cérémonie" a l'air de bien marché aussi, du
coup, je vais avoir un mal fou à résister à "7". D'autant plus que ton article ne peut que donner envie.



Répondre