Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 14:30

La lecture du dimanche

Je vous parlais vendredi de
L'ombre du vent que j'avais énormément apprécié, je vais vous parler aujourd'hui du jeu de l'ange que Stephie et moi avons choisi pour notre lecture du dimanche car nous avons toutes deux été sélectionnées par Blog-o-Book pour le recevoir.

L'histoire :

Lorsque son père se fait assassiner sous ses yeux, David Martin se retrouve orphelin. Mais Vidal, pour qui son père travaillait en tant que gardien, lui propose un poste inespéré de journaliste au sein de son entreprise. Passionné par les livres et écrivain, David fait peu à peu son chemin : on lui propose tout d'abord d'écrire un feuilleton pour le journal. Puis repéré par des éditeurs il signe un contrat de dix ans avec une maison d'édition. Seulement, on l'oblige à écrire sous un pseudonyme... et souffrant d'affreuses migraines, David a du mal à rendre les nombreuses pages qu'il s'est engagé à écrire chaque mois. C'est alors qu'il rencontre un éditeur français : Andreas Corelli qui lui propose un contrat alléchant : cent mille francs en l'échange d'un livre, un seul qui serait en quelque sorte une nouvelle religion. Mais David, toujours lié à ses premiers éditeurs et incapable d'écrire à cause de ses migraines hésite... jusqu'à ce que Corelli ajoute une nouvelle clause au contrat. Dès lors, David n'est plus maître de son destin et il assiste, presque impuissant à sa descente aux enfers.

Difficile de trouver les mots pour parler de ce livre... c'est une véritable merveille. J'avais beaucoup aimé le premier, j'ai adoré celui-ci que j'ai trouvé bien meilleur encore. Du début à la fin, j'ai été complètement transportée par cette lecture, avide d'en savoir plus, de comprendre. Je ne regrette pas d'avoir lu L'ombre du vent avant celui-ci, car même s'il est possible de le lire indépendamment, on retrouve de nombreux clins d'oeil à l'histoire de Daniel Sempere. Ainsi, j'ai retrouvé avec plaisir la librairie Sempere et fils et le Cimetière des Livres oubliés , des lieux dans lesquels on aimerait pouvoir réellement pénétrer. Certains thèmes sont également communs, notamment l'importance de la littérature, par le biais de l'écriture, aussi bien que de la lecture et son pouvoir sur le destin des personnages. Ces derniers sont d'ailleurs tous plus extraordinaires les uns que les autres, je me suis d'ailleurs beaucoup attachée aux deux personnages féminins qui gravitent autour du narrateur : Cristina et Isabella. La première pour son destin si tragique et la souffrance qui semble ne jamais la quitter, même dans les quelques moments heureux. La seconde pour son caractère bien trempé et sa relation particulière avec le narrateur à qui elle n'a pas peur de tenir tête.
J'ai également apprécié d'être plongée dans le fantastique. L'ensemble est traité avec beaucoup de talent, on quitte la réalité en douceur, sans procédés grossiers. Des éléments sont d'abord distillés dans le récit puis on plonge peu à peu hors de la réalité mais sans jamais véritablement perdre pied. D'ailleurs, la seule chose que je regrette c'est que la quatrième de couverture nous donne déjà les clés pour comprendre, et que j'aurais aimé découvrir les choses sans savoir.
Un mot de la fin : j'ai été véritablement époustouflée par la manière dont se termine le roman, à tel point que j'en ai eu les larmes aux yeux, chose assez rare pour être signalée. J'ai particulièrement aimé l'écho fait à L'ombre du vent qui a permis d'éclaircir certaines interrogations qui m'avaient suivie tout au long de ma lecture.
Pour moi, ce livre est un véritable chef-d'oeuvre, que je ne suis pas prête d'oublier. Et pour en avoir éjà discuté un peu avec Stephie, je pense pouvoir dire sans me tromper qu'elle sera de mon avis. Je vous invite donc à aller lire
son article.

Je remercie bien sûr
Blog-o-Book pour cette magnifique découverte, l'une des plus belles de cette année, ainsi que les éditions Robert Laffont.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christophe 12/12/2009 15:53


En fait je ne connais pas du tout Zafon, un ami m'a justement parlé de l'Ombre du Vent... par lequel vais-je donc commencer ? Un ptit conseil peut-être ?


pimprenelle 13/12/2009 14:21


Il vaut mieux commencer par l'ombre du vent qui est le premier. Les deux livres peuvent se lire indépendamment, mais il y a quand même quelques échos qui me font dire qu'il est préférable
de les lire dans l'ordre! Bonne lecture!


Livresque 07/12/2009 21:03


Bon, un avis positif alors J'ai commencé "L'ombre du vent" mais j'ai du mal à accrocher, je l'ai mis de côté, je le
reprendrai plus tard mais j'avoue que je m'attendais à quelque chose de bien plus prenant...


lectiole 18/10/2009 09:38



Je l'ai acheté, mais le hic, c'est son poids, comme je lis beaucoup dans le train... ^^



Karine:) 10/10/2009 21:04


J'ai aimé aussi, surtout pour l'atmosphère!  Mais je dois avouer que pour ma part, j'ai laaaargement préféré l'Ombre du vent qui a été un méga,méga coup de coeur!!!


Violette 05/10/2009 20:43


Je suis presque étonnée de lire ton avis! Pour moi ce fut le contraire, je ne vais pas dire que je me suis ennuyée ou que j'ai détesté, mais la qualité du Jeu de l'Ange, selon moi, n'a
rien à voir avec celle de L'Ombre du vent, qui est un vrai chef d'oeuvre!
mais suis contente qu'il ait plu à certains :-)))



(cf mon avis sur mon blog...)