Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 07:00

La lecture du dimanche

C'est lors d'une virée au supermarché que je suis tombée sur ce livre, bien caché entre deux Harlequins... N'ayant jamais lu cet auteur, et le roman étant très court, j'ai pensé que ce serait une bonne occasion de la découvrir ... Et comme
Stephie est venue passer quelques jours à la maison, et que nous voulions en profiter pour lire cette fois, le même livre, je lui ai proposé celui-ci...


L'histoire:

Comment dire... Je suis bien ennuyée pour vous la résumer, puisque le sens qu'a voulu donner Yasmina Reza à son livre m'a totalement échappé... Pourtant ça ne commençait pas trop mal. Les premiers chapitres sont consacrés aux enfants de Yasmina Reza et sont composés de différents souvenirs les concernant. Ensuite,  si j'ai bien compris, Yasmina Reza tente de mener une réflexion sur l'écriture autobiographique, et elle évoque ses difficultés principalement liées au fait qu'elle est incapable de donner un sens à ses origines.

Que dire? Difficile de parler d'un livre que l'on n'a pas compris... Impossible pour moi d'entrer dans l'univers de Yasmina Reza... Impossible de me concentrer sur ma lecture et d'en comprendre le sens, même en revenant parfois en arrière... Où a-t-elle voulu en venir? La réponse se trouve peut-être dans le titre.
J'ai trouvé l'ensemble très décousu, on passe d'un sujet à un autre sans transition... et j'avoue que si je suis allée au bout, c'est uniquement parce que nous avions choisi ce titre pour notre lecture du dimanche, et que je ne voulais pas abandonner Stephie...
Un point positif cependant : ce livre ne fait que 82 pages, la souffrance fut donc de courte durée....

Je sais déjà ce que Stephie en a pensé puisqu'elle l'a lu en ma présence et que nous avons donc pu en discuter en direct, je vous laisse donc découvrir
son billet.

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Mes déceptions
commenter cet article

commentaires

Elora 01/09/2009 00:39

Et si le titre du roman était bien choisi ? Si l'histoire est si décousu, si on arrive pas à lui donner un sens, peut-être est-ce parce que l'auteur ne veut aller nulle part ?

pimprenelle 02/09/2009 21:30


En effet, c'est le moins que l'on puisse dire!


Theoma 24/08/2009 18:49

Pareil que Moka, je n'ai lu et vu que Art dont j'avais bcp aimé l'interprétation entre autres de Luchini mais je n'ai jamais eu l'envie de poursuivre.

Awa 21/08/2009 15:55

Après avoir lu vos 2 avis, je passe mon tour sans hésiter !

Ankya 18/08/2009 21:09

La couverture était pourtant alléchante...... :(

Mariel 18/08/2009 11:46

Deux billets peu engageants (j'inclus celui de Stephie), je passe mon chemin!