Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 06:35

Nous étions quelques bloggeuses à avoir ce titre dans nos PAL et LAL et à avoir prévu de le lire pendant les vacances, nous nous sommes donc fixé une date commune pour le lire et en parler sur nos blogs. Je l'avais déjà repéré sur plusieurs blogs et il me faisait envie... Cela a donc été une motivation pour le lire plus tôt que prévu!



L'histoire :

 

C'est celle de Frasquita, une jeune couturière espagnole. Elle tient ce don d'une boîte mystérieuse qui est transmise de mère en filles. Seulement, la magie effraie, et certains n'apprécient guère de voir Frasquita parée d'une robe absolument magnifique le jour de ses noces. Mais le mariage n'est pas à la hauteur de la robe : José passe ses journées dans son atelier, laissant son épouse au logis avec sa mère, la vieille Carasco. Passionné par les combats de coqs, José joue et perd tout jusqu'à sa femme. Déshonorée, celle-ci décide de partir vers le Sud, n'emportant dans sa pauvre charrette que quelques vivres, ses cinq enfants et sa boîte de couture.

Je suis entrée très facilement dans ce roman, conquise dès les premières pages par la poésie qui se dégage de  l'écriture, par l'atmosphère baignée de féminité, magie et croyances.  J'ai trouvé le personnage de Frasquita très attachant, très touchant et j'ai aimé son rapport à la couture. Couture étonnante, qui transforme de vulgaires tissus en magnifiques robes, mais qui répare aussi les gens et les chairs abîmés. J'ai admiré son courage tout au long du roman, et plus particulièrement, lorsque jouée par son mari, elle prend la décision de partir, sans vraiment savoir où tout cela la mènera.
Je dois quand même avouer que mon enthousiasme est retombé au milieu du roman, durant le deuxième livre intiutlé La traversée. En effet, les femmes laissent la place dans cette partie aux hommes et à la violence, puisque Frasquita passe quelque temps auprès d'un groupe d'anarchistes. Mais heureusement, j'ai retrouvé dans la troisième partie ce qui m'avait tant plu dans la première : poésie, magie, robes... J'en retiens donc cet aspect... un livre magnifique, touchant et très bien écrit! Notons qu'il s'agit d'un premier roman et que je ne manquerai pas de suivre les prochaines publications de Carole Martinez.

D'autres bloggueuses en parlent : Kalistina, Aifelle, Kathel, Leiloona
 ( j'éditerai au fur et à mesure, n'hésitez pas à me signaler un lien en commentaire! )

Partager cet article
Repost0

commentaires

N

j'ai lu ce roman puis j'ai eu envie de le partager avec ma maman. Ma mère a rencontré Carole Martinez lors d'un salon et a été conquise par la personne.
Je te laisse l'adresse du blog de ma mère si sa critique t'intéresse
http://feuillesdech0ux.canalblog.com/


Répondre
G
Euh, je pense que je te donnerais mon lien dans environ 2 mois !  Ce livre est effectivement dans ma PAL et me parait de plus en plus incontournable. En plus, j'ai la chance d'avoir rencontré l'auteure à St Malo !
Répondre
A
je l'ai pris à la médiathèque pour le lire pendant ma petite semaine de vacances qui se trouve approcher à grands pas
Répondre
C
voici un livre dont je n'avais pas entendu parler, mais qui a l'air vraiment très sympa à t'écouter!
Répondre
M
Je me souviens bien de l'article de Leil' à ce sujet.
Répondre