Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 06:10

Avant tout, je suis tombée amoureuse de la première de couverture que je trouve absolument sublime, ce visage de femme caché par un foulard noir, ses yeux entre tristesse et espoir, et un titre en rose, couleur qui prend tout son sens quand on a lu le roman. Pourtant, je suis entrée dans ce roman avec un peu d'appréhension car j'avais lu de nombreux articles mitigés. Et pourtant...

L'histoire :

Nasser a fui son camp de réfugiés en Erythrée. Recueilli par son oncle, il s'installe en Arabie Saoudite chez ce dernier. Mais très vite, il découvre que la vie n'y est pas si rose lorsqu'on est un étranger : il lui faut payer son droit de séjour régulièrement, et lorsque son oncle se retrouve sans argent, c'est de son corps qu'il doit payer... Il découvre d'ailleurs peu à peu que les jeunes garçons intéressent beaucoup les hommes riches et puissants. En effet, les hommes et les femmes vivent totalement séparés et aucun contact n'est permis en dehors du mariage. Les jeunes garçons permettent de patienter...
Un jour, une jeune femme lui jette un billet. Elle lui dit qu'elle portera des chaussures roses afin qu'il puisse la reconnaître parmi toutes ces femmes cachées. Commence alors une relation dangereuse. Nasser et la jeune femme qu'il a surnommée Fiore prennent de gros risques, la police religieuse veille et s'ils étaient découverts, elle serait lapidée, et lui décapité. Mais la passion est plus forte que tout...

J'ai du mal à trouver les mots : ce livre est magnifique et m'a énormément émue. J'ai beaucoup appris sur la condition des femmes en Arabie Saoudite, mais aussi celle des jeunes garçons, d'autant plus s'ils sont étrangers. Bien sûr, il y a des choses que l'on sait mais cette plongée à l'intérieur du pays est terrifiante. L'auteur est très bien documenté puisqu'il a lui-même émigré en Arabie Saoudite après avoir fui le Soudan. Je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas une part autobiographique dans ce roman.
Et puis il y a cette histoire d'amour, qui nous paraît, à nous Occidentaux, bien peu vraisemblable! Comment est-ce possible? La révolte de Fiore et Nasser contre ce système qui les empêche de vivre leur amour est véritablement poignante. Ce sont des criminels et leur crime est de s'aimer. Sulaiman Addonia dénonce donc au travers de cette histoire d'amour les frustrations, la persécution, les brutalités vécues au quotidien par les saoudiens. Mais il délivre également un message d'espoir puisque certains bravent les dangers pour essayer de vivre autrement, et de ce point de vue, la fin du roman est particulièrement réussie. Un livre dont le souvenir ne me quittera pas de sitôt!

Un extrait que j'ai beaucoup aimé :

" Soudain, j'ai détesté ma vie. Tout ce que je voulais, c'était me retrouver auprès de cette femme. J'ai pressé le pas.
Sans m'en rendre compte, je commençais à parler tout seul, comme un fou. Je ne parvenais pas à me défaire de ma colère. Hommes et femmes marchaient côte à côte sans un regard, sans un frôlement, sans un murmure, sans même oser respirer. Nous vivions dans un monde lugubre où la peur était omniprésente, où le rire constituait un péché, où embrasser une femme était aussi grave que voler et où admirer son visage vous conduisait tout droit en enfer."

Je vous invite à lire l'avis de
Keisha et de Kenza qui, comme moi ont été touchées par ce roman.
Mais aussi les billets de
Stephie et Moka qui sont moins enthousiastes.
Et je remercie Suzanne de
Chez les filles ainsi que les éditions Flammarion pour cette superbe découverte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Theoma 17/06/2009 11:04

Jusqu'ici je n'étais pas tentée. Ton billet est redoutable. Je note !

lael 05/06/2009 06:13

et bien oui moi aussi j'ai assez aimé cette lecture, j'en ai appris beaucoup et cela m'a aussi révoltée!! un livre qui ne nous laisse pas indifférentes!

Philippe+D 29/05/2009 21:20

On a déjà beaucoup écrit sur la condition des femmes dans le monde musulman. Ca ne peut pas faire de tort de se la rappeler de temps en temps.

Moka 28/05/2009 23:30

Merci pour le lien... Des avis vraiment très différents sur ce livre...

Mango 28/05/2009 13:23

On voit de plus en plus apparaître des romans sur ces pays où vivre son amour librement est difficile! C'est toujours intéressant!