Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 11:00

La lecture du dimanche

Voilà un auteur que je n'avais jamais lu, et que Stephie, lors de notre longue promenade chez Gibert m'a fortement recommandé... Bien entendu, comme je lui fais une confiance presque aveugle, je n'ai pas su lui résister. D'ailleurs, elle s'est, elle aussi, laissée tenter par un van Cauwelaert et une idée de génie nous est venue : publier notre article le même jour. Puis de fil en aiguille nous avons décidé de nous lancer dans une petite aventure dominicale que nous intitulerons la lecture du dimanche. En effet, nous avons pas mal de titres ou auteurs en commun dans nos PAL; nous allons donc tenter chaque dimanche un billet simultané sur le même titre, ou du moins, comme aujourd'hui, le même auteur. Maintenant que vous savez tout, passons aux choses sérieuses!



L'histoire :

 

Tout commence par un double coup de foudre dans un bus Air France. Nicolas Rockel tombe sous le charme d'Ingrid et de son fils Raoul, et il sait avant même de leur adresser la parole que ces deux-là vont faire partie de sa vie. Pourtant c'était plutôt mal parti... Raoul vient de perdre son papa à la guerre, et lorsqu'il demande à sa mère à quoi sert la guerre, Nicolas s'empresse de lui répondre : " Ca ne sert à rien la guerre, c'est pour ça que les hommes la font".

Malgré cette maladresse, une très belle histoire d'amour naît rapidement entre les trois personnages. Pourtant, dès les premières pages, le lecteur est prévenu : cette histoire qui semble faite pour durer éternellement va brusquement s'arrêter au bout de quatre ans. Et c'est cette terrible rupture que nous raconte Didier van Cauwelaert. C'est Ingrid qui prend cette décision, du jour au lendemain. Sa raison? Elle aime Nicolas. Ce dernier ne comprend pas : quelle erreur a-t-il commise?  Il est pourtant un mari aimant et attentif et aussi un très bon père pour Raoul... Certes, il est resté un grand enfant et il maintient ce dernier dans le rêve et l'innocence en lui faisant croire que les fées existent, malgré les moqueries de Ludovic Sarres, un copain de Raoul. Mais Raoul l'aime comme un père et lorsqu'il voit que ses parents se déchirent, il se met à la recherche de la fée qui pourra l'aider à les réconcilier.

Nicolas, désespéré, se rend chaque jour au supermarché où il s'invente une autre vie en achetant chaque fois des articles dont il n'a pas besoin.  Chaque jour, il passe à la même caisse, celle de César, une jeune irakienne qui a fui son pays en guerre. Et si cette jeune femme était la fée tant attendue par Raoul?

J'ai beaucoup aimé cette lecture. Le début m'a fait un peu peur : encore une histoire d'amour et de coeurs brisés... Mais finalement, ce thème est traité d'une manière très originale, un peu comme un conte de fée pour adultes, par ailleurs, très bien écrit. En effet, les personnages inspirent une grande tendresse et sont auréolés de magie, même si on ne tombe jamais dans le fantastique. J'ai été particulièrement touchée par le personnage de César qui souffre énormément : elle a fui son pays pour la France où elle pensait pouvoir valider son mémoire sur Gide. Seulement la réalité est différente : il lui manque un papier pour s'inscrire à la Sorbonne, elle subit le harcèlement de son patron et vit seule dans une cité miteuse depuis que son petit ami a été incarcéré. Malgré cela, elle continue d'y croire et elle compatit à la souffrance des autres, notamment celle de Nicolas. Cela est particulièrement bien rendu par l'alternance des points de vue. Tantôt Nicolas est le narrateur, tantôt il s'agit de César, et si au début, on a un peu de mal à faire le lien entre les deux narrations, tout s'éclaircit au fil des pages.

Je me rends compte alors que j'arrive à la fin de mon article que je n'ai presque pas parlé d'Ingrid. Probablement, parce que c'est celle qui m'a le moins touchée alors qu'elle souffre elle aussi énormément de cette séparation. Mais tout au long du livre, on ne comprend pourquoi elle fait  ça et on lui en veut de faire autant souffrir Nicolas et Raoul. Elle donne l'impression de ne pas prendre ses responsabilités puisqu'elle laisse à Nicolas le soin d'annoncer à leur fils qu'ils se séparent. Bien sûr, à la fin, on comprend... Pourtant, je n'ai pas été surprise par cette fin que j'ai trouvée un peu bâclée, comme si l'auteur était pressé d'en finir. Je m'attendais à quelque chose de plus haute voltige après un livre aussi magnifique. Et disons que ça tombe un peu à plat...

Je vous invite bien entendu à aller consulter la lecture du dimanche chez
Stephie qui a choisi un autre titre de Didier van Cauwelaert puisqu'elle avait déjà lu celui-ci.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 08/05/2009 17:23

Je suis passée à côté de mes 2 premières rencontres avec cet auteur. mais je ne désespère pas. pourquoi pas avec ce titre !

pimprenelle 10/05/2009 13:35


Oui, parfois, il faut persévérer et ça finit par payer.
Ce titre est vraiment chouette : une lecture très agréable que je te conseille!


Hathaway 07/05/2009 07:50

J'ai ce livre sur ma PAL depuis deux ans... Il faudrait peut être que j'active mon rytme =)

pimprenelle 10/05/2009 13:34


Ta PAL doit ressembler à une montagne non?
Je rigole mais on a toutes le même souci je crois!


A_girl_from_earth 06/05/2009 23:01

Un auteur dans ma LAL depuis des lustres! Il faudrait que je tente ce livre un jour!

pimprenelle 10/05/2009 13:33


Oh oui! Surtout que ça se lit très facilement et que ce n'est pas très long. Une lecture vraiment agréable!


LN 06/05/2009 19:04

Quand j'étais étudiante j'ai développé une passion (éphémère parce que ça fait bien longtemps que je n'ai rien lu de lui) pour cet auteur. Je crois bien avoir lu presque tous ses livres. Mais l'éducation d'une fée reste probablement mon préféré.

pimprenelle 10/05/2009 11:52


Je ne savais pas que cet auteur était autant apprécié. Je ne sais pas si j'irai jusqu'à tous les lire, mais une chose est sûre, je ne compte pas m'arrêter là. En même temps, je me dis que
si j'ai commencé par le "meilleur", je risque d'être un peu déçue par les autres...


heide 06/05/2009 13:52

Quel résumé alléchant ! Je crois qu'il va très vite rejoindre ma PAL ce roman ! (même si j'ai de la lecture pour les deux années à venir ... )

pimprenelle 06/05/2009 19:51


N'hésite pas, il en vaut vraiment la peine, et tu auras de la lecture pour deux ans et deux jours, c'est pas si grave!