Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 08:38

Après une entrée en matière très plaisante dans l'oeuvre de Jane Austen avec Orgueil et préjugés, j'étais pressée de continuer l'aventure... J'ai donc choisi Lady Susan tout simplement parce que c'était le seul titre disponible dans ma librairie ce jour-là, et que finalement peu importait le titre, étant donné que je suis bien décidée à tous les lire!

 

 

L'histoire :

Lady Susan est un personnage très particulier. Veuve bien peu éplorée, elle passe son temps à séduire les hommes et à se jouer de leurs sentiments. Aussi doit-elle quitter la demeure de ses amis à Langford puisque le maître de maison est tombé sous son charme et que celui que l'on réservait à la fille de la maison désire maintenant épouser la fille de Lady Susan : Frederica. Elle trouve alors refuge chez son beau-frère Charles Vernon. Mais Madame Vernon voit d'un très mauvais oeil l'arrivée de sa belle-soeur, dont elle n'ignore pas la coquetterie. Elle est d'autant plus ennuyée qu'elle reçoit au même moment son jeune frère Réginald et que ce dernier, malgré les mises en garde, semble enclin à se laisser séduire par Lady Susan.

J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman par lettres : le choix de l'épistolaire m'a semblé très judicieux pour rendre compte de la duplicité du personnage de Lady Susan. En effet, lorsque cette dernière écrit à son amie Mme Johnson, elle ne manque pas de lui réveler les différents stratagèmes et mensonges donc elle use pour parvenir à ses fins. En parallèle, Madame Vernon écrit régulièrement à sa mère pour lui faire part de ses doutes quant à la sincérité de Lady Susan, mais également de l'aveuglement de son jeune frère. Cette lecture m'a souvent rappelé celle des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos.
Comme dans Orgueil et préjugés le thème du mariage est très important. Lady Susan veut imposer un mari à sa fille alors que celle-ci n'éprouve que répulsion pour cet homme. Et c'est d'ailleurs dans son attitude envers sa fille que se révèle le plus le caractère odieux de Lady Susan : elle fait passer celle-ci pour une fille indigne qui la tourmente sans cesse. En réalité, Frederica est une jeune fille douce et très timide, et donc très facilement manipulable. Ainsi, Jane Austen analyse de nouveau à merveille les travers des gens de la société de son temps.
Cependant, je n'ai pas été aussi charmée que par ma précédente lecture, probablement parce que ce roman est très court et que les personnages y ont beaucoup moins de relief. Reginald ne vaut pas Darcy, cela ne fait aucun doute! Néanmois, je suis bien décidée à poursuivre la lecture des oeuvres de Jane Austen! A suivre donc...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
C'est avec ce livre que j'ai commencé à lire Austen, puis j'ai continué avec O&P. Tout comme toi, j'ai moi aussi pensé à C. de Laclos en lisant ce roman épistolaire.
Répondre
P

Si j'avais su, j'aurais également commencé par celui-ci. Je l'aurais d'autant plus apprécié. J'ai commencé par le "meilleur" apparemment donc les autres risquent de tous me décevoir un peu.
Ou pas!


M
Il est sur ma PAL !
Répondre
P

Précipite-toi dessus!


S
Je suis en plein dedans et je me marre : quelle garce cette Lady susan !
Répondre
P

Garce, c'est bien le mot. Mais c'est ce trait de caractèe qui fait tout le charme de ce livre.


M
Je suis souvent passée à côté à cause de son caractère court justement. Mais finalement, je me laisserai peut-être séduire Surtout si il rappelle "Les liaisons dangereuses" !
Répondre
P

Oh oui, laisse toi tenter, surtout si tu apprécies Jane Austen. C'est vrai que j'aurais aimé en avoir davantage à lire, mais ça reste une excellente lecture!


K
ce n'est pas le meilleur, mais se lit très bien quand même. Allez, continue avec Jane Austen, veinarde!
Répondre
P

Ah, mais bien sûr que je vais continuer, je n'ai pas l'intention de me priver de ce plaisir