Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 13:03

C'est de nouveau dans le cadre d'une lecture commune que j'ai découvert ce titre et cet auteur dont je n'avais jamais entendu parler.


L'histoire :

Claudio est professeur de littérature en Pennsylvanie. Alors qu'il se rend à un colloque à Buenos Aires, il se retrouve bloqué toute une partie de la nuit à l'aéroport de Pittsburg. En effet, une forte tempête de neige rend tout vol impossible. Il est alors abordé par Marcelo, un voyageur espagnol comme Claudio qui attend lui aussi son vol.
Au début Claudio est gêné par cette intrusion d'autant que Marcelo n'est pas très pudique et qu'il se met à lui faire des confidences intimes. Mais Claudio se prend au jeu et finit par être intrigué par l'histoire que lui narre Marcelo : un jour qu'il était descendu dans un hôtel vieillissant de Buenos Aires, il a rencontré une femme à la fois magnifique et étrange avec laquelle il a vécu des nuits particulièrement chaudes... Quelques jours plus tard, Claudio, se trouvant à Buenos Aires passe devant cet hôtel et une force irrésistible le pousse à y entrer.

J'ai du mal à dire si j'ai aimé ou non ce livre... En fait, j'ai ressenti exactement la même chose que Claudio qui est le narrateur. A savoir que l'irruption de Marcelo m'a d'abord agacée, mais que comme Claudio, je me suis très vite prise au jeu et j'ai eu envie d'en savoir plus. Une mise en abime très étrange car Claudio tout au long de son récit fait des remarques sur les qualités ( et défauts) de narrateur de son compagnon, et que je me faisais bien souvent les mêmes réflexions sur le narrateur lui même. Je suis donc assez perplexe : est-ce une volonté de l'auteur et dans ce cas c'est un tour de force, ou certains passages sont-ils vraiment ennuyants? Très intéressant... Par exemple, Claudio est agacé par les digressions de Marcelo : " Mais aussi, je dois avouer que j'étais impatienté par cette divagation si peu pertinente, loin du fil conducteur de son histoire."  Suit alors une digression du narrateur lui-même sur la pratique de la digression qui m'a semblée peu pertinente et éloignée de l'histoire qui m'intéressait... Surprenant.

L'histoire justement, je l'ai trouvée fort intéressante, et j'ai eu très vite envie d'en savoir plus sur Carlota Fainberg. Seulement, j'ai très vite deviné la révélation finale à cause de la quatrième de couverture qui a mon sens, en dit trop! Un conseil donc, ne la lisez pas...

Pour finir, un détail, qui à la longue n'en est plus un, m'a véritablement agacée : c'est l'emploi au détour de chaque paragraphe de mots anglais... Certes, il s'agit de nous rappeler que nous sommes en Amérique, mais trop, c'est trop et dès les premières pages, cela m'a gênée.


L'avis de Stephie qui est déçue par cette lecture.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je ne suis pas très tentée par cette lecture. Viens faire un tour chez moi, tu es taguée ce matin ..
Répondre
P

J'ai vu ça, je fais suivre dans la semaine :)


A
je m'étais achetée un poche de cet auteur, il y a quelques années. J'ai lu les 1ères pages et je n'ai pas accroché, je ne l'ai jamais ré-ouvert...
Répondre
P

En effet, ça ne me donne pas vraiment envie de poursuivre avec cet auteur... du moins pour le moment!


A
ibidem alors
bien fait de ne pas avoir participé
Répondre
P


En effet, même si apparemment personne n'a abandonné en cours de lecture!



S
Je suis vraiment déçue car même la fin est téléphonée, je trouve.
Répondre
P

Déçue oui, mais pourtant je ne regrette pas cette lecture.
Un sentiment vraiment étrange...


M
Comme Neph, je n'ai pas participé à la lecture commune puisque le manque de temps ne m'a pas permis de lire ce livre. Pas de regret !
Répondre
P

En effet, il y a d'autres titres bien meilleurs à lire!