Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 19:31

Cette jolie couverture fleurit sur les blogs depuis quelques semaines, et généralement les avis sont très enthousiastes. Je ne vais donc pas être très originale car j'ai moi aussi beaucoup appécié cette lecture!


L'histoire :

Alice et Mattia sont deux jeunes adolescents lorsqu'ils se rencontrent. Eux qui vivent habituellement dans une très profonde solitude sont immédiatement attirés irrémédiablement l'un envers l'autre. Tous les deux ont un lourd passé qui leur a laissé un traumatisme avec lequel ils devront vivre toute leur vie. Alice a été victime d'un accident de ski alors qu'elle était toute jeune et l'une de ses jambes en conserve des séquelles : elle boîte. Elle a également beaucoup de mal à accepter son corps et souffre d'anorexie. Mattia, quant à lui est responsable de la disparition de sa soeur jumelle Michela. Cette enfant autiste le privait de relations normales avec ses camarades de classe jusqu'à ce qu'il l'abandonne dans un parc le temps d'une fête. Michela ne sera jamais retrouvée et Mattia se mutile le corps pour se punir.

Ces deux êtres, écorchés vifs dans leur corps et dans leur âme, semblent se reconnaître. Ils deviennent amis. Pourtant, leur relation reste difficile, comme s'il leur était impossible de poser des mots sur leurs sentiments. Le destin les sépare et les relie à nouveau, ils peuvent rester plusieurs semaines sans s'appeler mais ils savent que l'autre n'est pas loin " car Mattia et elle étaient unis par un fil élastique et invisible enseveli sous un fatras insignifiant, un fil qui ne pouvait exister qu'entre deux individus de leur espèce, deux individus qui avaient reconnu leur solitude dans celle de l'autre".

J'ai été bouleversée par cette lecture. Paolo Giordano fait un récit magnifique et soulève le problème de la communication. Il dépeint l'être humain comme un être profondément seul avec lui-même. Mattia et Alice ont tous les deux des relations difficiles avec leurs parents et l'amour n'est pas suffisant pour amener la compréhension et la tolérance. Et même Mattia et Alice qui se sont pourtant "reconnus" au premier regard semblent sans cesse passer à côté de leur véritable histoire, comme s'ils n'osaient pas quitter leur solitude, devenue rassurante.
L'écriture est très belle, tantôt dure ( on souffre réellement avec les personnages, et certains passages sont très difficiles ), tantôt poétique. Une très belle découverte et une franche réussite pour un premier roman. Je n'hésiterai pas à me précipiter sur les prochains titres de ce jeune auteur italien.

Je remercie bien entendu Suzanne de
Chez les filles ainsi que les éditions du seuil.
Vous pouvez lire d'autres avis
chez Neph ou chez Stephie et chez bien d'autres encore ( n'hésitez pas à vous signaler en commentaire...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ewe 17/10/2012 03:46


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.22- THÉORÈME ÉTAT. - Nombres Premiers et Conscience.

La librivore 14/07/2010 22:45



J'ai beaucop aimé églement mais on aimerait tellement qu'ils fassent quelque chose, se soigner peut-être pour pouvoir enfin vivre. Très beau roman, poignant.



Cacahuète 13/05/2010 16:34



tu as super bien décrit et résumé ce livre ! j'ai ressenti à peu près les mêmes choses que toi !......



Liza-G 04/07/2009 10:12

et je rajoute ce livre sur ma liste de bouquins à acheter :)

heide 20/04/2009 22:00

Oui, je suis d'accord avec toi pour Alice, mais Mattia agit comme un robot et, si j'avais pu, je l'aurais bien secoué une ou deux fois ! On ne sait pas réellement ce qu'il pense, s'il souffre de l'événement marquant de son enfance... Tout ce qui le concerne est d'une froideur ! Alice est plus touchante, non ?
De plus, j'attendais un autre dénouement.

Par contre, j'ai relevé une phrase d'une belle justesse :
"Il l'avait appris : les choix se font en l'espace de quelques secondes et se paient le reste du temps." (p.319)

pimprenelle 20/04/2009 22:14



Je ne saurais dire lequel des deux m'a le plus touchée. C'est vrai que Mattia n'est pas très chaleureux, mais je pense que c'est ce que j'ai apprécié chez lui, cette distance qui crée un certain
mystère autour du personnage. D'ailleurs, j'ai été beaucoup plus touchée par sa blessure et ses conséquences que par celle d'Alice.
Quant au dénouement, j'aurais aimé aussi autre chose, mais cette fin était somme toute logique. Ca ne pouvait pas se terminer autrement, leur destin était tout tracé...


J'aime beaucoup la citation que tu as relevée. Elle est si vraie!