Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pimprenelle
  • Le blog de pimprenelle
  • : Mes chroniques de lectures, en toute simplicité.
  • Contact

Fablehaven voyage...

Fablehaven a pris la route jusque chez Deliregirl1.
http://www.decitre.fr/gi/30/9782092525630FS.gif
Prochaines escales chez :
Esmeraldae
Lasardine
Joey7lindley
Stephie
Cacahuète
...

Vous pouvez toujours vous inscrire, toutes les infos sont  ici.
N'hésitez pas!

Recherche

Partenaires

19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 19:47

Le souvenir de ce livre ne m'a toujours pas quittée. Le DVD attendait sagement que je le regarde, c'est maintenant chose faite! Attention, cet article contient des informations sur la fin de l'oeuvre.

Tout d'abord, j'ai trouvé cette adaptation très fidèle au magnifique livre de Marc Dugain. Dès le début, j'ai retrouvé l'ambiance du roman, d'ailleurs les dialogues sont très souvent respectés à la lettre. Seule la fin est différente, puisque Adrien, s'il croise Clémence à la sortie de l'opéra ne reprend pas contact avec elle. Mais le film se termine sur une note très positive puisqu'une jeune femme ( peut-être celle qui devient sa femme dans le livre ) lui dit à trois reprises " Vous n'êtes pas un monstre".

Le point de vue d'Adrien est également très bien respecté. Au début du film, on ne voit pas son visage, la caméra s'arrêtant toujours au niveau des épaules. Le réalisateur utilise également avec beaucoup d'habileté la contre-plongée qui nous permet de voir la scène avec les yeux d'Adrien, notamment lorsque les médecins ou les infirmières se penchent sur lui. J'avoue qu'au début j'étais un peu inquiète, pensant que le visage d'Adrien resterait caché tout le long du film, mais en fait ce n'est pas le cas, et le choix est très judicieux puisque nous découvrons le visage d'Adrien en même temps que lui, lorsqu'il observe son reflet dans la vitre. Par contre, j'ai moins apprécié la voix off qui permettait d'avoir accès aux pensées d'Adrien. Heureusement, ce procédé est peu utilisé.

Par contre, il y a bien un point sur lequel j'ai été déçue : la blessure d'Adrien. J'ai réalisé à quel point les mots peuvent être plus forts et dérangeants que les images. Je l'ai trouvé peu défiguré comparé à ce que je m'étais imaginé à la lecture. Et globalement, j'ai eu la même impression pour tous les autres personnages, notamment Marguerite. Concernant cette dernière j'ai relevé une incohérence assez gênante : on apprend lors de sa rencontre avec les trois officiers qu'elle est sourde et qu'elle ne peut donc communiquer qu'avec Penanster, le seul a avoir la bouche intacte lui permettant de lire sur ses lèvres. Or, par la suite, Adrien converse avec elle tout à fait normalement.

Dans l'ensemble, j'ai quand même été conquise par cette adaptation remarquable, surtout grâce à sa fidélité au livre qui m'a permis de "revivre" en quelque sorte ma lecture, de ressentir de nouveau ces émotions très fortes. Il s'en est d'ailleurs fallu de peu que je ne verse une larmichette...

Je termine cette article avec une phrase qui m'a beaucoup marqué. Lorsque son meilleur ami Bonnard vient rendre visite à Adrien, l'infirmière lui dit :
"Ne détournez pas les yeux, vous lui feriez encore plus de mal."

Partager cet article

Repost 0
Published by pimprenelle - dans Films
commenter cet article

commentaires

dasola 19/05/2009 23:15

Bonsoir pimprenelle, j'ai vu le film avant de lire le roman. Et pour une fois, j'avais préféré le livre au roman. Peut-être que les images m'ont plus émue que les mots. Je ne sais pas. Film à voir. Bonne soirée.

anjelica 20/03/2009 22:33

Je suis rassurée de voir que le film t'a plu car il aurait été dommage d'être déçue alors que le livre t'a marqué.

Neph 20/03/2009 13:49

Je crois que je n'aurais pas plus de courage pour voir le film que pour lire le livre... Il a l'air très bien pourtant, et d'ailleurs on le sent dans ton commentaire, mais le sujet est quand même dérangeant...